Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Ven 17 Aoû - 18:21

Mes deux semaines au Mexique prenaient enfin fin et j’allais enfin pouvoir rentrer chez moi ! Je n’étais pas mécontent que ça soit terminer parce que les sites archéologiques c’était de 8h à la tombée de la nuit qu’il fallait y être et c’était particulièrement crevant quand on n’avait pas une seule minute à soit. Mon cas devait être le pire car j’étais responsable de deux sites et dans la journée je ne faisais que des aller et retour entre les deux pour voir comment avançaient les choses. Et je ne vous parle pas de quand on m’appelait en urgence pour retourner sur l’autre parce que soit disant ils avaient trouvé un truc génial alors qu’en fait, ce n’était rien de plus que ce que nous avions déjà trouvé. Okay, trouver des pots anciens, ça enrichissait la collection à chaque fois, mais quand il n’y avait rien de réellement neuf, ce n’était pas terrible non plus.

Enfin, l’avantage d’avoir passé deux semaines sous le soleil mexicain, c’était que j’avais pas mal bronzé. Mis à part ça, j’avais hâte d’avoir une bonne nuit de sommeil. Heureusement pour moi que je ne reprenais pas les cours directement. J’avais une journée de répit pour pouvoir me poser. En tout cas, on pouvait dire que j’étais plus que content de rentrer et de toucher le plancher du Texas une fois descendue de l’aéroport. La première chose que je ferais en rentrant c’était poser ma valise et aller frapper à la porte de Juliet. Depuis quelques jours, j’ignorais pourquoi, mais je sentais quelque chose avait changé… Je la trouvais plus distante dans les messages qu’on avait pu s’envoyer. Ce n’était peut-être qu’une simple impression de ma part, mais j’aimais pas quand j’avais ces impressions là alors autant aller vérifier par moi-même, non ? Surtout que j’ignorais totalement ce que j’avais pu faire pour qu’un truc pareil arrive. Etait-ce le fait que j’avais changé de continent pendant quinze jours ? Si c’était le cas, je n’y pouvais absolument rien car cela faisait parti de mon boulot de prof d’histoire. Sinon, comment est-ce que je pourrais faire pour donner des cours avec des exemples concrets ?

Je récupérais ma voiture que j’avais laissée dans le parking de l’aéroport et payais la durée de stationnement. Ca revenait cher au porte-monnaie, mais ça me revenait aussi moins cher que de payer le taxi alors… Il fallait bien voir où étaient les avantages. Je n’avais qu’un salaire de prof après tout. Mais je n’allais pas m’en plaindre non plus parce que je n’étais pas pauvre non plus, il ne fallait pas abuser ! En tout cas, j’étais content de refaire un trajet quotidien parce que ça faisait deux semaines que je ne l’avais pas fait et ça m’avait quand même un peu manqué. Tout me manquait quand je partais longtemps de chez moi donc j’étais toujours content de m’y retrouver. Il n’y avait pas beaucoup de monde sur les routes, du coup, j’arrivais en bas de mon immeuble assez rapidement et comme à mon habitude, j’allais la garer à ma place de parking au sous sol. Me trimballer ma valise, c’était ce qu’il y avait de moins cool dans l’histoire parce qu’elle était toujours plus lourde qu’au départ. Enfin, je n’avais pas non plus de la guimauve à la place des bras, dieu merci ! Mais bon. Heureusement qu’il y avait l’ascenseur !

Une fois au troisième étage, je me dirigeais vers ma porte et l’ouvris. Wow… Ca me faisait bizarre de me retrouver là. Tout était fermé et je m’empressais d’ouvrir. Il fallait vraiment un peu de vent frais ici. Pourtant, quand j’étais parti, j’avais tout laissé propre, mais bon au bout de quinze jours d’absence, on ne pouvait pas s’en étonner. Je laissais ma valise dans un coin. J’avais toute ma journée du lendemain pour la défaire et tout ranger. Pour le moment, je n’avais qu’une envie, c’était de voir Juliet. Aussi, je laissais toutes mes fenêtres ouvertes avant de sortir de mon chez-moi. Personne ne pourrait rentrer chez moi de cette façon, j’habitais quand même au troisième et voir un type escalader un mur, ça attirerait quand même les regards. Je mis un tour de clé avant de faire quelques malheureux pas pour arriver devant la porte de Juliet où je frappais trois petits coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 28
☂ Nombre de cartons : 64
☂ Loyers payés : 435
☂ Je me trouve : a la fac, au boulot ou avec lui *-*
☂ Je suis : Serveuse au bar et étudiante en histoire
☂ Mon humeur est : Bonne pour l'instant


Appart 310

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Dim 19 Aoû - 22:19

Juliet & Josh'
« Je voulais te fuir, mais finalement, tu es toujours là ... pour mon, plus grand bonheur »

Personne. Personne ne répondait à l'appartement de Juliet. Personne ne répondait à son cellulaire. Personne ne répondait sur facebook ou msn. Juliet faisait la morte depuis que Jaimy était venu jusque chez lui gueuler auprès de sa porte. Merde. C'était la merde. Morte de peur, elle avait fini par se replier sur elle-même, devenant distante envers Josh pour finir par ne plus rien lui dire. Rien lui envoyer. Elle espérait qu'il cesserait de lui envoyer des messages, mais rien ne fit. Il voulait savoir pourquoi, elle n'en avait pas encore la force de lui dire quoi que se soit. Pas à distance. Juliet se contentait de demander de l'aide à ses frères aînés et son cousin qui se relayaient à son appartement. Elle dormait parfois chez James, parfois chez Jake ou encore chez Ethan et Sam. La famille Parker-Clayton était un atout formidable pour Juliet. Elle avait avoué être en couple, mais ne disait pas de qui il s'agissait. Les frères Parker et le cousin Clayton savait que c'était un type génial qui s'appelait Josh. Quoi que, Samuel connaissait le métier réel de Josh mais n'en disait pas plus. Au moment où Josh toquait à la porte, notre blondinette descendait donner à manger à son chat. Quand elle le vit, elle devint blanche. Elle cru qu'il s'agissait de Jaimy. Mais non.

    « Josh .... »


Dans sa voix, trahissait les émotions. Elle était heureuse de le revoir. Ses larmes descendirent le long de ses joues, elle fonça vers lui et le prit dans ses bras fortement. Il fallait qu'elle lui raconte. Du coup, elle se pressa de rentrer chez elle et le chopa par la main pour le faire rentrer chez elle avant de les enfermer. Elle demanda quelques secondes à Josh pour ensuite appeler son frère Ethan. là, elle lui dit que Josh était de retour et qu'elle devrait tout lui dire. Elle se retourna vers Josh.

    « Je suis ... désolée. Du silence. De tout ça. Mais ... tu sais ... je t'ai raconté qu'avec Jaimy bah ... c'était juste un plan ... du coup ... j'ai voulu être honnête et lui dire la vérité. Que j'étais en couple avec toi. Enfin, il sait pas que t'es prof, en même temps c'est pas son affaire ... »


Juliet allait lui dire quelque chose de son passé d'une valeur extrêmement importante et oh combien ... traumatisante


    « Quand j'avais ... 16 ans ... j'suis allée à une soirée et .... mon ex a failli m'violer ... sans l'intervention d'mes frères ... donc Jaimy ... il s'est emporté, il a voulu qu'on couche ensemble, sauf qu'il s'est montré trop .... trop ... collant ... du coup j'ai flippé me suis enfuie ... il m'a poursuivie ... je me suis enfermée à l'appart' ... j'ai dû appeler mes frères ... josh ... j'suis désolée ... j'aurais pas dû je ... j'suis désolée ... si tu savais comme je suis heureuse que tu sois là »


Des larmes de soulagement sortirent des joues de notre chère tête blonde qui fonça droit dans les bras de Josh. Elle le serra contre elle, elle était si heureuse de le revoir. Elle l'aimait sincèrement ... et rien ni personne ne pourra changer cela

© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Lun 27 Aoû - 18:27

Je venais à peine de frapper à la porte de Juliet que j’entendis mon prénom. Par réflexe, je me retournais pour voir de qui il s’agissait et je ne fus réellement pas long car il ne me fallut pas un dixième de seconde pour reconnaître ma jolie Juliet. Un large sourire venait de se peindre sur mes lèvres, mais il disparut très rapidement quand je me rendis compte que quelque chose n’allait pas du tout dans sa voix. D’ailleurs, cela se confirma quand je vis des larmes venir perler dans ses yeux pour finalement couler le long de ses joues. J’ouvris la bouche pour dire quelque chose, mais je n’en eus pas forcément le temps car en quelques secondes à peine, je dus la serrer contre moi. J’étais vraiment curieux de savoir ce qu’elle avait et pourquoi elle pleurait de cette façon.

Je voulais lui poser cette question, mais encore une fois, la jeune femme me prenait au dépourvu en m’entraînant avec elle dans son appartement. Néanmoins, je me laissais faire et rapidement, je me retrouvais dans son salon. Je hochais la tête lorsqu’elle me demanda un instant. J’ignorais totalement ce qu’il se passait. En même temps, je débarquais donc du coup, j’avais un peu de mal à tout comprendre, mais je comptais bien sur Juliet pour me dire ce qu’il y avait. J’espérais réellement qu’elle me dirait ce qui lui arrivait pour qu’elle se mette dans un état pareil. Quand j’étais parti, j’avais laissé une jeune femme souriante derrière moi, même si la séparation avait été dur pour nous deux. Et là, je revenais pour la trouver en pleurant… Il y avait définitivement quelque chose qui n’allait pas et la curiosité me rongeait. Cependant, je la laissais finir sa conversation.

Son appartement était incroyablement bien rangé et il semblait qu’il n’y avait plus aucune vie dans cet appartement et je devais bien avouer que cela m’intriguait plus que nécessaire. Mais je prenais mon ma en patience et j’attendis que Juliet se tourne vers moi tout en raccrochant son téléphone. Quand ce fut chose faite, je l’écoutais s’excuser pour la façon dont elle avait été ces derniers jours. Je hochais la tête car c’était une des raisons pour laquelle j’étais venu frapper à son appartement. Après bien sur lui avoir dit que j’étais de retour. Heureusement pour moi, je n’étais pas du genre à agresser les gens, même si j’étais de nature assez direct en fin de compte. J’identifiais la source du problème comme Jaimy. Ca ne pouvait être que ça étant donné qu’elle m’avait promis de lui parler une fois que celui-ci serait rentré. Sauf qu’apparemment, il était rentré durant mon absence.

Je hochais la tête à chacune de ses paroles. J’écoutais attentivement, me promettant de ne rien dire avant qu’elle n’ait terminé de parler. Ce que j’appris par la suite me laissa absolument sans voix. Je n’étais pas au courant de ce passé là et je pouvais le comprendre parce que ce n’était définitivement pas facile à dire, mais là, je devais bien avouer que je tombais de haut. Même très haut d’ailleurs… Ma mâchoire se crispa quand j’entendis le reste de l’histoire avec Jaimy qui s’était montré trop insistant. En fait, il n’y avait pas que ma mâchoire qui s’était crispé. Tout le reste de mon corps l’était et maintenant, je comprenais que trop bien pourquoi Juliet s’était éloignée de façon aussi brusque et sans aucune explication à m’offrir. Pourtant, je lui en avais envoyé des messages dans lesquels je lui demandais si justement elle allait bien parce qu’elle me semblait bizarre. Mais à chaque fois j’avais eu un « oui, oui ». Ce n’était pas réellement convainquant, mais de là où j’étais, malheureusement, je ne pouvais pas faire grand-chose de plus.

Je l’accueillis à nouveau dans mes bras, la serrant contre moi. Malgré ça, j’étais plus qu’heureux de la retrouver parce qu’elle m’avait énormément manqué. Ce que je venais d’apprendre m’énervait particulièrement, mais pour l’instant, j’allais rester calme. C’était loin des retrouvailles que j’aurais espéré, mais bon, tout ne se passait pas comme on le voulait dans la vie. Il fallait accepter les coups durs. En tout cas, maintenant que j’étais rentré, je n’allais pas repartir tout de suite. Et même si j’aurais dû, j’aurais fait en sorte de repousser ou bien d’emmener Juliet avec moi. Certes, c’était la période des cours, mais là, je préférais la savoir avec moi plutôt que toute seule, même si elle avait ses frères sur qui elle pouvait compter. D’ailleurs, heureusement qu’ils étaient là, eux, parce que sinon, je me demandais bien dans quel était je l’aurais retrouvé…

« Tu n’as pas à t’excuser, ta réaction était normale… après je ne dis pas, je me suis posé quarante milles questions parce qu’à un moment, j’en suis venu à me dire que j’avais fait quelque chose de mal ou de travers, sauf que je ne voyais pas du tout quoi… »

Autant avouer que c’était un soulagement de savoir que rien n’était de ma faute pour le coup. Non, la faute revenait à Jaimy. Lui, si je venais à le croiser, il finirait la tête dans les ordures de l’immeuble !

« Promis, je ne te lâche plus » continuais-je. « Et si tu veux venir à la maison, il n’y a pas de souci… Enfin, sauf si tu veux continuer à aller chez tes frères, ce que je comprendrais et je ne m’y opposerai pas. »

Juliet et moi étions voisins de palier donc du coup, elle était plus susceptible de croiser l’autre abruti que chez ses frères. Enfin, c’était comme elle voulait. Moi, je lui offrais juste une possibilité. Si elle préférait continuer à aller chez eux, je n’y voyais aucun inconvénient. C’était même tout à fait légitime d’ailleurs. Je ne voulais pas qu’elle se sente mal ou quoi que ce soit. D’ailleurs, je lui frottais doucement le dos afin de la consoler. Je n’aimais pas la savoir entrain de pleurer, mais c’était une chose dont je ne pouvais rien faire. Je crevais aussi de l’embrasser, de sentir la caresse des ses lèvres sur les miennes, mais je n’en fis rien. Je ne savais pas comment elle réagirait à tout ça. Enfin, avec moi, elle pouvait être certaine que je ne lui ferais jamais un truc comme ça, mais bon… Autant rester tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 28
☂ Nombre de cartons : 64
☂ Loyers payés : 435
☂ Je me trouve : a la fac, au boulot ou avec lui *-*
☂ Je suis : Serveuse au bar et étudiante en histoire
☂ Mon humeur est : Bonne pour l'instant


Appart 310

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Ven 7 Sep - 16:36

Juliet & Josh'
« Je voulais te fuir, mais finalement, tu es toujours là ... pour mon, plus grand bonheur »

Elle était heureuse, elle était tout bonnement heureuse. Elle était même entièrement heureuse de revoir l'homme de sa vie. Oui elle le qualifiait de ça son Josh ... l'homme de sa vie. Son prof, son amour tout. Josh était tout pour elle ... allait elle loin ? allez savoir. Elle l'aimait un point c'est tout. L'ayant emmené de force chez elle, verrouillant son appart, demandant quelques secondes pour discuter vite fait avec son frère puis le prenant dans ses bras, elle lui raconta tout. Il fallait bien qu'il soit au courant du pourquoi du comment elle l'avait plus ou moins envoyé boulet ces derniers jours ! Alors, elle lui raconta tout. Elle ne supportait pas avoir des secrets pour lui et encore moins le tromper. Juliet était une personne trop honnête pour juger le fait qu'elle cacherait des trucs à celui qu'elle aime. Heureuse de l'avoir auprès d'elle, elle se lâcha, les larmes tombaient ... elle n'y étais pour rien ... elle l'aimait.

    « Non ... c'est bon. Tu es là. Je ne veux pas te lâcher. Mes frères savent que je suis avec quelqu'un sauf qu'ils ne connaissent pas ton métier, enfin sauf celui avec qui je suis la plus proche, mais il s'en fou. Mon bonheur est plus important ... mais là n'est pas la question. Tu es là. Qu'on soit chez moi ou chez toi ... peu m'importe »


La jeune femme mit sa tête sur son front, prenant son visage dans ses mains, elle ferma les yeux, heureuse de le retrouver. Il était là et tout ira pour le mieux. De toute manière depuis ces quelques jours, elle n'avait plus croisés Jaimy et c'était certainement mieux ainsi. Moins elle le voyiat mieux elle se portait. Il l'avait perturbé et fait remonter des angoisses du passé. Elle ne lui en veut pas ... il est comme ça, c'est tout. Il ne pouvait pas tout savoir. Ni tout connaître. Il n'était qu'un plan avec qui elle s'entendait bien.

    « Je t'aime»


Dit elle entre deux baisers. Elle se serra contre lui, s'étant promise de lui avouer ce qu'elle ressentait à son retour. Elle l'aimait énormément et tenait beaucoup à lui. La jeune femme l'embrassait avec amour et douceur ... il était là et c'était tout ce qui lui important

© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Jeu 13 Sep - 16:25

J’étais vraiment content de pouvoir de nouveau serrer Juliet dans mes bras. Et surtout, c’était vraiment un soulagement de savoir que ce n’était pas à cause moi que je l’avais senti distante depuis quelques jours. Honnêtement, c’était pour cette raison que j’avais été réellement pressé de rentrer chez moi ; pour savoir ce qu’il se passait car ce n’était vraiment pas normal son comportement. En même temps, avec ce que je venais d’apprendre, sa réaction était logique. Si j’avais appris tout ça par téléphone, elle pouvait être certaine que j’aurais pris le premier vol pour le Texas. Enfin bon, pour l’instant, je me contentais de la serrer contre moi, n’osant vraiment pas faire grand-chose d’autre. Je ne faisais pas vraiment un blocage, mais je craignais surtout une réaction négative de sa part. Bien évidemment, si c’était le cas, je ne lui en voudrais pas car on ne pouvait pas dire que c’était génial ce qui lui était arrivé… C’était même horrible quoi. Et ce Jaimy qui en avait remis une couche. Non franchement, si je le croisais, j’allais le tuer.

J’arquais un sourcil quand elle m’avoua que ses frères étaient au courant pour nous deux mais qu’un seul savait quel boulot je faisais. Un peu plus et je crus que mon cœur allait me lâcher étant donné que nous risquions tous les deux énormément pour ça, mais ma montée d’adrénaline se stoppa net en pleine progression pour redescendre aussitôt quand elle m’apprit qu’il s’en foutait complètement du boulot que je faisais. Bon, beh c’était déjà ça. Dommage que l’éducation nationale ne pense pas la même chose parce que ça m’arrangerait pas mal, mais bon, il allait falloir faire avec. D’ailleurs, pour l’instant, Juliet et moi le vivions plutôt bien donc tant que ce serait comme ça, j’allais éviter de me poser trop de question et profiter du moment présent. C’était le plus important !

« C’est toi qui vois » répondis-je simplement.

Si elle voulait rester encore quelques temps chez ses frères, je n’allais surement pas m’y opposer car là-bas, au moins, elle serait moins susceptible de croiser Jaimy qu’ici. Je pensais sincèrement que ce dernier n’était pas assez idiot pour aller se pointer là-bas. Pour ce que j’en savais, ses frères étaient aussi capables que moi de lui démonter sa tête. Enfin, j’espérais quand même qu’il ne pointerait plus le bout de son nez parce que là, ça n’allait réellement pas le faire. Mais j’allais rester calme pour Juliet. A mon avis, elle n’avait pas besoin de ça maintenant. Finalement, ce fut elle qui vint m’embrasser. Encore une vague de soulagement m’envahit car au moins, elle ne faisait pas de blocage là-dessus avec moi. Aussi, je lui rendis son baiser, content que rien n’ait changé entre nous.

« Je t’aime aussi. »

Je ne concevais réellement plus ma vie sans elle. Tout était arrivé d’un coup, sans vraiment trop d’explication. Mais je ne regrettais rien. Certes, Juliet était mon élève, et alors ? Ce n’était pas pour ça que j’allais mélanger ma vie professionnelle et ma vie personnelle. Je n’allais pas changer ce que j’étais tout de même. Je la serrais contre moi, content de la revoir et de pouvoir la serrer contre moi. Tous les soucis que j’avais pu me faire s’étaient envolé à la seconde même où elle s’était jetée dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 28
☂ Nombre de cartons : 64
☂ Loyers payés : 435
☂ Je me trouve : a la fac, au boulot ou avec lui *-*
☂ Je suis : Serveuse au bar et étudiante en histoire
☂ Mon humeur est : Bonne pour l'instant


Appart 310

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Dim 23 Sep - 19:36

Juliet & Josh'
« Je voulais te fuir, mais finalement, tu es toujours là ... pour mon, plus grand bonheur »

Juliet était désormais soulagée. Tout allait être au mieux désormais. Elle devra attendre cette année avant de pouvoir filer un amour tranquille avec Josh. Juliet espérait juste que rien ne soit découvert, mais en attendant, elle était avec Josh et plus rien ne comptait. Enfin hormis ses frères et son cousin. M'enfin. A part ça, plus rien d'autre ne comptait ... bon ok à part les copines ! Juliet venait de tout raconter à Josh par rapport à ce qu'il s'est passé avec Jaimy en son absence et elle voyait bien qu'il n'était pas forcément très content d'entendre cela. En tout cas, elle était heureuse qu'il soit là et son frère, qu'elle avait eu au téléphone, fut heureux que Josh soit là aussi. Faut dire qu'elle n'arrêtait pas de parler de Josh pendant son absence à ses frères et ces derniers aimeraient bien le rencontrer. Mais bon, Juliet était un peu flippée de penser à cette rencontre. Ethan risquerait de faire le grand frère chiant et protecteur ... et ça, c'est chiant selon Juliet puisque Ethan a cette sale habitude de faire peur aux petits copains de Juliet et ça, ça dérangeait pas mal pour la jeune femme. M'enfin bon. Juliet voulait qu'il reste auprès d'elle, plus rien n'avait d'importance. Elle s'en fichait. Tant qu'elle était avec lui ... elle était heureuse

    « Je suis heureuse que tu sois là »


A ces mots, elle posa sa tête sur le torse de son professeur qui était devenu son petit ami... Elle l'aimait. De tout son coeur il faut dire aussi que ces dernières semaines, il lui manquait atrocement et elle l'aimait ... elle était folle amoureuse de lui. Juliet était sur son petit nuage et elle voulait y rester, mais pas seule, avec lui, Josh. La jeune femme se mit sur la point des pieds et l'embrassa, il répondit à son baiser. Puis, elle lui prit les mains pour le diriger vers le canapé du salon de la jeune blonde. Elle le regarda avec le sourire

    « Dis voir ... raconte moi ce que tu as fait et vu pendant ton voyage »


Demanda t elle avec curiosité. Elle voulait qu'il lui dise tout ce qu'il a vécu pendant ces dernières semaines loin d'elle. Juliet avait ses mains dans les siennes, elle plongeait ses yeux dans les siens, curieuse de savoir ce qu'il allait lui raconter

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Lun 1 Oct - 16:00

J’étais soulagé que Juliet aille bien et que cette histoire ne soit pas allée plus loin. Si ça avait été l’inverse, j’aurais surement péter mon câble pour la simple et bonne raison que je ne supportais pas qu’on fasse du mal à Juliet. J’étais surement de nature protectrice, mais je n’y pouvais rien. Je tenais réellement à la jeune femme, du coup, j’avais franchement du mal à rester calme face à cette situation. Il valait mieux pour ce Jaimy qu’il reste tranquille car s’il venait à ramener sa fraise et à créer encore des problèmes, ma patience aurait des limites. Pour l’instant, je faisais appel à mon côté prof qui disait qu’il fallait être patient avec les gens. Je ne mélangeais pas ma vie personne et professionnelle habituellement, mais pour certaines situations, c’était limite nécessaire. Enfin, là, je doutais fort que Juliet ait besoin que je m’énerve ; surtout si elle m’assurait que tout allait bien.

Par contre, j’étais surpris qu’elle ait parlé de moi à ses frères… Je ne m’attendais pas à ça. Surtout quand on savait que l’un d’entre eux savait dans quoi je travaillais… Du coup, je ne savais pas trop comment réagir à cette nouvelle. Pour l’instant, je ne dirais rien, mais j’espérais que ça n’allait pas nous attirer des problèmes parce que sinon, nous étions mal tous les deux… Enfin, je pensais aussi que ses frères étaient assez intelligents pour ne pas faire rater la scolarité de leur sœur parce qu’elle subirait autant que moi du coup, ça l’enfoncerait encore plus et ça l’empêcherait d’avoir ses examens et de finir ses études pour avoir un boulot. Ce ne serait franchement pas cool s’ils en venaient à ça. Enfin, je ne les connaissais pas plus que ce que Juliet avait bien voulu me dire d’eux, mais j’avais plutôt une bonne opinion en général.

« Moi aussi, je suis heureux d’être rentré. »


Non seulement parce que c’était crevant quand j’allais sur les sites, mais aussi parce que durant tout ce temps, Juliet m’avait manqué. Je songeais vraiment à l’emmener avec moi la prochaine fois. J’inventerai une excuse bidon, comme quoi elle était mon élève et que pour sa formation, c’était nécessaire. Mais du coup, si je sortais ça, on allait me dire : « Bah pourquoi vous n’emmenez pas avec vous tous vos élèves ? ». Et du coup, et bien ils auraient raison… enfin, j’allais trouver un truc. Il suffisait d’y réfléchir et j’avais le temps de cogiter étant donné que ce n’était pas pour tout de suite, mon prochain départ sur les sites. Il fallait tout de même le temps qu’ils trouvent de nouveaux objets etc… Après, je pouvais toujours être appelé en urgence à cause d’une découverte importante, mais sinon, j’étais là pour un bon moment encore.

Je serrais Juliet encore quelques instants, content de la retrouver et de pouvoir à nouveau la serrer contre moi. Ca m’avait manqué pendant ces deux semaines. Décidemment, les sms, c’était bien, mais ça ne comblait pas du tout l’absence de la personne ! Enfin, on allait essayer de rattraper le temps perdu. Je me laissais entrainer vers le canapé où je m’assis en compagnie de la jeune femme qui me demandait ce que j’avais fait durant mon petit voyage. Voyage qui n’en était pas vraiment un étant donné que j’avais travaillé. On ne pouvait pas dire que j’avais passé des vacances étant donné que quand je rentrais, j’étais plus crevé qu’au départ. Enfin, j’aimais mon boulot donc ce n’était pas comme si c’était une corvée pour moi d’y aller. Par contre, ça allait en devenir une si je devais laisser Juliet derrière moi à chaque fois… Une solution, j’allais devoir en trouver une.

« Et bien, j’ai navigué de sites archéologiques en sites archéologiques et j’ai ramené quelques trucs pour les cours. Le truc habituel quoi. On a découvert un nouveau cimetière maya et des styles de fresques totalement différentes à celles qu’on a pu voir jusqu’à présent. »

Brièvement, c’était ça. Il n’y avait rien de palpitant. Bon, après, l’intéressant, c’était quand on découvrait quelque chose parce que retirer de la terre toute la journée, c’était chiant au bout d’un moment. C’était les inconvénients du métier mais il fallait aussi regarder les avantages et la liste était longue pour moi, si je devais me mettre à l’énumérer, il fallait avoir des heures derrière soit.

« Et toi ? Quoi de neuf, hormis cet accident de parcours ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 28
☂ Nombre de cartons : 64
☂ Loyers payés : 435
☂ Je me trouve : a la fac, au boulot ou avec lui *-*
☂ Je suis : Serveuse au bar et étudiante en histoire
☂ Mon humeur est : Bonne pour l'instant


Appart 310

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Jeu 11 Oct - 20:30

Juliet & Josh'
« Je voulais te fuir, mais finalement, tu es toujours là ... pour mon, plus grand bonheur »

Juliet était tout bonnement soulagée que Josh soit de retour, elle pouvait enfin respirer et enfin arrêter de psychoter du retour de Jaimy. Tout ceci était un peu flippant pour elle et elle aurait aimé que cela se termine autrement entre Jaim' et elle. Hélas il n'en fut pas ainsi. Jaimy voulait se taper Jules qui voulait juste mettre les points sur les "i" et qu'ils essaient de ce voir en toute amitié sans sexe, mais ce n'était pas du tout le désir de Jaim' ... enfin bref tout était compliqué et chiant pour elle. Mais elle s'en fichait, maintenant il y avait son petit ami et plus rien ne comptait dès à présent. Elle l'embrassait tendrement et resta dans ses bras ... il sentait fichtrement bon ! Elle l'emmena ensuite dans le salon pour qu'il puisse se mettre à l'aise avec elle sur le canapé/lit (elle vit dans un studio rappelons le) afin de lui dire tout ce qu'il avait vécue. Elle lui caressa le bras, curieuse et voulant tout savoir

    « Rien d'autre ? Pas d'autres trucs palpitants ? »


Demanda t elle encore plus curieuse en faisant la moue. Puis, elle sourit et l'embrassa du coin de la lèvre.

    « Hum ... j'ai ma nièce qui grandit de jour en jour .... mes frères qui m'embêtent aussi de jour en jour ... mon frère aîné qui veut te rencontrer ... sauf que j'ai pas envie. Pas contre toi mais je veux t'épargner le questionnaire made in frangins qui risquerait de te faire fuir ! »


Dit elle en faisant de gros yeux et en riant

    « Il n'y a qu'à Sam, mon frère qui a un an de plus que moi, qui sait ton métier ... je compte en parler aux deux autres mais ... on verra quand. Faudra qu'ils aient le temps ... »


Noter chère tête blonde soupira une nouvelle fois, elle souriait et était très contente de le revoir. Elle se mit contre lui et finit par être à califourchon, empoignant ses mains qu'elle embrassait et le reprit dans ses bras

    « J'ai plus envie de te lâcher ! »


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Jeu 25 Oct - 11:01

Je n’avais vraiment pas grand-chose à raconter pour être honnête. Ce n’était pas comme si j’avais passé des vacances ! Au contraire, j’avais travaillé sans m’arrêter. Je voyais l’heure d’aller me coucher avec plaisir. C’était les seuls moments de paix que j’avais. Bon, je devais aussi assumer ça parce que c’était moi qui avais choisi mon boulot, mais c’était quand même crevant. Je ne savais pas si je préférais corriger une montagne de copie ou bien passer mes journées sur un site archéologique. Enfin bon, j’étais de retour et j’allais pouvoir me poser un peu et souffler ! Je fis une légère moue quand Juliet me demanda si c’était tout et si je n’avais rien de très palpitant à raconter. Dans un sens, si, découvrir des objets, c’était toujours palpitant, comme le cimetière maya par exemple, mais après, c’était clair que pour celui qui ne s’intéressait pas à ça… Enfin, je savais que Juliet suivait mes cours parce que ça l’intéressait, mais raconter c’était clairement autre chose que le vivre.

« Beh non » répondis-je. « Mais pour que ce soit plus palpitant, je te propose de venir avec moi la prochaine fois si tu veux. »

Voilà, je parlais déjà de mon idée sans savoir si ça allait être possible ou pas… En même temps, j’avais vraiment envie d’emmener Juliet avec moi, mais étant donné qu’elle était aussi mon élève, ça allait être un peu injuste envers les autres qu’il n’y ait qu’elle qui parte… de manière non officiel bien sur, mais bon quand même. Enfin, personne ne savait, mis à part ses frères, que nous étions ensemble donc du coup, il n’y aurait pas de jalousie, mais logiquement, je n’avais pas le droit d’emmener des gens étrangers aux sites archéologiques avec moi donc il allait falloir que je me batte avec l’administration pour qu’elle vienne avec moi en tant qu’étudiante, mais aucun professeur n’avait qu’un seul et unique étudiant, du coup, c’était un véritable méli-mélo. Il fallait vraiment falloir que je fasse quelque chose de solide qui passe un peu facilement.

C’était maintenant à son tour de me raconter un peu sa petite vie et ce qu’il s’était passé pendant mon absence. Je hochais la tête quand elle me parla de sa nièce et de ses frères qui continuaient de l’embêter. A mon humble avis, ce petit point là ne s’arrêterait jamais étant donné que c’était un peu le rôle de frère d’embêter la sœur, surtout quand celle-ci était plus jeune. Je ne pouvais pas vraiment l’affirmer non plus étant donné que j’étais fils unique. J’aurais bien aimé avoir un frère ou une sœur, mais malheureusement, le destin en avait décidé autrement. Une fois, j’avais rêvé que mes parents m’appelaient pour m’annoncer que ma mère était enceinte… Du haut de mes vingt-sept ans, c’était un peu… ça m’avait vraiment foutu un choc parce qu’à mon âge, je ne me voyais pas du tout avec un frère ou une sœur. Quand je m’étais réveillé, j’avais quand même mis un temps avant de piger que c’était pas la réalité.

Le questionnaire de frère… honnêtement, le refuser maintenant ne faisait que retarder l’échéance. Si mon histoire avec Juliet continuait, et bien… et bien il allait bien falloir que je rencontre sa famille. Enfin, nous avions quand même le temps car notre histoire ne faisait que commencer, mais bon. Cependant, je respectais son choix. Nous avions le temps et pour l’instant, je voulais simplement profiter de mes retrouvailles avec elle. C’était tout ce qui importait avec toutes ces émotions que j’avais vécu en croyant qu’elle me faisait la tête ou quoi. C’était flippant, hein ?!

« Je crois que je n’y échapperais pas de toute façon. Enfin, on en reparlera le moment voulu si tu veux. »

Un de ses frères, Sam, connaissait mon métier et bizarrement, ça ne me faisait pas stresser, ni rien… Au contraire, je m’en moquais presque, même si je savais que c’était dangereux si ça venait à se savoir par trop de personne. Mais bon, je pensais que les frères de Juliet étaient assez intelligents pour comprendre que s’ils disaient quoi que ce soit, il n’y aurait pas que moi qui subirais des conséquences, mais aussi leur sœur. Toujours est-il que je me contentais d’hocher la tête. Ca ne me dérangeait pas qu’elle le dise à ses autres frères. Ils avaient quand même le droit de savoir… Je hochais donc la tête pour lui donner mon accord quand elle sentirait le moment opportun.

Je tenais Juliet contre moi quand celle-ci se décida à s’installer à califourchon sur moi. Sa spontanéité me faisait toujours sourire si bien que je ne pus empêcher un sourire se dessiner sur mes lèvres. Je lui rendis son étreinte quand elle me prit à nouveau dans ses bras et je nichais mon visage dans son cou. Je ne pouvais que comprendre qu’elle ne voulait plus me lâcher parce que c’était pareil pour moi. Elle m’avait trop manqué pour ça. Je déposais un baiser dans son cou avant d’aller chercher à nouveau le contact de ses lèvres que j’embrassais. Je collais ensuite mon front contre le sien, plongeant mon regard dans le sien.

« Je veux bien que tu ne me lâches plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 28
☂ Nombre de cartons : 64
☂ Loyers payés : 435
☂ Je me trouve : a la fac, au boulot ou avec lui *-*
☂ Je suis : Serveuse au bar et étudiante en histoire
☂ Mon humeur est : Bonne pour l'instant


Appart 310

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Dim 28 Oct - 20:05

Juliet & Josh'
« Je voulais te fuir, mais finalement, tu es toujours là ... pour mon, plus grand bonheur »

Juliet souriait. Josh voulait qu'elle vienne pour la prochaine fois, elle était surexcitée sur le coup, mais cela ... elle trouvait ça complètement fou. Juliet souriait et embrassait Josh comme une folle avant de finalement rompre le baiser

    « Mais chéri ... la fac ils vont se poser des questions ... ça peut être risqué »


Même si le risque ne lui faisait pas peur, enfin ... quoi que peut être que si finalement. Elle ne voulait pas qu'il perde son boulot et elle ne veut pas qu'elle soit obligée de partir de la ville pour aller dans une autre fac. Elle avait peur ... elle ne savait pas trop quoi penser sur le coup. Quelle excuse bidon ils devront sortir pour qu'elle puisse être avec lui, c'était insensé. Et puis, elle l'emmena avec dans le salon pour qu'ils puissent se profiter l'un de l'autre. Elle lui racontait ce qu'elle avait vécue pendant le temps qu'il n'était pas là. Sa nièce qui grandit, ses frères qui veulent le voir. Surtout Ethan et James qui aimeraient fortement l'embêter par des questions, même les plus débiles. Ya juste Samuel qui le laisserait tranquille, non il irait le voir, tape sur l'épaule et dirait : "fais pleurer ma soeur et j't'enfonce mon poing dans ta gueule" et tout ceci agrémenté par un fin sourire. Ses frères sont tous sadiques. Ils ont un grain. Complètement décalés. Bon ok Juliet aussi, mais ils le sont plus qu'elle bien entendu. Le fait qu'elle aimerait qu'ils arrêtent d'embêter son petit ne changera certainement en rien les envies sadiques de chacun de ses frangins tous aussi barges les uns comme les autres.Elle voulait savoir si ça dérangeait à Josh que les frères de Juliet sachent la vérité sur eux. Il lui avoua que non d'un signe de tête. Juliet était tout de même soulagée. Ils se serrèrent un peu l'un contre l'autre.

    « ça me va ... de ne plus te lâcher »


Dit elle en l'embrassant avec amour

    « Je t'aime »


Juliet se colla a Josh, heureuse d'être avec lui. Elle était si heureuse qu'il soit là, soulagée de l'avoir contre elle. Elle fit même en sorte de tomber sur lui. Le prenant contre elle, dans ses bras. enfin, Josh était là et plus rien n'importait

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Mar 6 Nov - 21:52

Ma proposition pour l’emmener avec moi la prochaine fois sembla lui plaire. En tout cas, c’était ce que j’en déduisis par son sourire et les baisers qu’elle m’offrait par la suite. J’étais content que l’idée lui plaise parce que j’avais réellement envie qu’elle vienne avec moi. Sauf qu’il faudrait trouver une idée pour qu’elle puisse venir, ce qui allait être une autre paire de manches, mais si déjà, elle acceptait de venir, ça rendait les choses un peu plus faciles. Là tout de suite, je n’avais pas d’idée précise, juste un chamboulement d’un peu tout ce que je pourrais sortir, mais qui ne fonctionnerait pas forcément. Il fallait que je prenne mon temps pour y réfléchir. J’en avais du temps, heureusement d’ailleurs que je ne repartais pas tout de suite parce que sinon, ce serait presque blasant.

« Je vais cogiter dessus ! Fais confiance à mon cerveau de prof qui a des solutions à tout »
annonçais-je en plaisantant.

Le cerveau de prof n’avait strictement rien à voir là-dedans. Mais c’était plutôt en tant que prof que j’allais demander si Juliet pouvait venir. J’espérais seulement qu’on n’allait pas me demander pourquoi j’emmenais qu’une seule élève plutôt que toute la classe. En fait, ce serait logique qu’on me le demande. Il allait me falloir des arguments en béton, et j’allais y réfléchir, on pouvait compter sur moi. Je pouvais être très persuasif quand je voulais et surtout, j’obtenais n’importe quoi. C’était dans ma nature. J’avais toujours été comme ça. A l’époque où les profs pensaient que j’étais un cas désespéré sans absolument aucun avenir, j’avais bien envie de voir leur tête aujourd’hui s’ils apprenaient que finalement, j’étais arrivé au même pied d’égalité qu’eux, voir même un peu plus haut étant donné que j’avais quand même deux métiers en un.

Pour l’instant, j’allais laisser ça de côté. Rien ne pressait. J’avais le temps de réfléchir. Je voulais simplement profité de mes retrouvailles avec Juliet. Elle m’avait tellement manqué pendant ces quinze jours. C’était pendant une séparation comme celle-ci qu’on se rendait compte à quel point on était attaché à la personne qu’on aimait. J’avais survécu à ces quinze jours, mais vraiment difficilement. Les soirées avaient été vides. Les journées aussi, mais ce n’était pas pareil, j’avais la tête pleine de choses à faire et à refaire étant donné qu’on m’appelait toujours à gauche et à droite. Mais quand j’avais un moment de calme, c’était surtout à elle que je pensais du coup, ça me rappelait à quel point c’était vide sans elle.

J’étais tout à fait d’accord pour ne plus lâcher Juliet et pour qu’elle ne me lâche plus. Je n’étais pas pro des couples tout le temps collé l’un à l’autre parce que je jugeais que l’un comme l’autre, nous avions besoin de liberté. Mais quand nous étions que tous les deux, j’aimais bien qu’on ait notre intimité. Une espèce de bulle dans lequel rien d’autre n’existait à part nous. C’était vraiment le pied quoi. J’aimais bien ses instants. En plus, nous étions vraiment sur la même longueur d’onde, même si nous avions des sujets de discorde, comme tout le monde. Nous ne pouvions pas être un couple parfait. De toute façon, ça n’existait pas. Mon cœur fit quelques loopings, comme d’habitude, quand elle me disait ces trois mots magnifiques.

« Je t’aime aussi » répondis-je en la serrant un peu plus contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 28
☂ Nombre de cartons : 64
☂ Loyers payés : 435
☂ Je me trouve : a la fac, au boulot ou avec lui *-*
☂ Je suis : Serveuse au bar et étudiante en histoire
☂ Mon humeur est : Bonne pour l'instant


Appart 310

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Mar 6 Nov - 23:38

Juliet & Josh'
« Je voulais te fuir, mais finalement, tu es toujours là ... pour mon, plus grand bonheur »

Dans les bras de Josh, Juliet était ... heureuse. Apaisée. Tout irait mieux désormais. Josh voulait l'emmener avec elle, mais elle ne savait pas comment ils pourraient partir ensemble dans une des expéditions de Josh, c'était légèrement insensé comme idée. La jeune étudiante regardait son amoureux. Elle l'embrassait, se collait à lui et se nichait dans son cou

    « Josh ... si jamais on est encore séparé, ce n'est pas grave regarde ... on a bien survécu tous les deux non ? »


Juliet le regarda et sourit. Elle était dans ses bras, sur lui et était même très bien. Elle n'avait jamais ressenti de sensations comme celles-là. Juliet se sentait en sécurité et savait très bien que jamais Josh ne lui ferait un quelconque mal, se serait même incompatible à lui puisqu'il n'est pas ce genre d'homme. Julie l'embrassait avec amour. Elle adorait ses lèvres si pulpeuses. Il était si sexy. Si doux. Si tendre. En plus il sentait bon, il avait ce parfum qu'elle raffolait. Elle pourrait le violer sur place ... bien que se serait un viol consentant. Juliet le regardait dans les yeux, lui sourit et lui disait alors ces mots. Elle savait que c'était trop rapide trop fou. Mais c'était ça. Elle l'aimait depuis sa venue à la fac. Totalement sous son charme et là ... son coeur battait comme un fou. Appuyant son front contre le sien, elle souriait, fermant les yeux

    « Je suis heureuse que tu sois là »


Dit elle en le regardant désormais dans les yeux avant de l'embrasser

    « Raah ... j'ai envie de te violer sur place »


Juliet le regarda et se mit à rire. Juliet le regardait, elle était bien là dans ses yeux et estime que ses amis n'ont nullement besoin de savoir quoi que se soit, bon sauf ses amis les plus proches, mais elle n'a pas envie que les autres sachent qu'elle est avec quelqu'un. Et puis sa vie, personne n'a besoin de la connaître, hormis elle, Josh, ses frères et son père. Tiens en parlant de son pè_re, si jamais Josh devrait la suivre jusque chez lui, se serait certainement comique. Le père de Juliet n'est pas comme ses frères. Non il était relativement plus cool en réalité. Il ne posait pas de questions trop embarrassantes, non il estime que les frangins Parker le font déjà assez. Et puis, il fait rleativement confiance en Juliet, elle s'est trompée une fois, mais est désormais plus prudente. Juliet pendant ce temps embrassait Josh, mettait ses mains dans sa chemise et se collait totalement à lui comme un doudou .. elle fermait les yeux, totalement à l'aise

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 33
☂ Nombre de cartons : 19
☂ Loyers payés : 128
☂ Je me trouve : Dans les bras d'une jolie blonde
☂ Je suis : Professeur d'histoire
☂ Mon humeur est : Excellente


Appart 311

MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet] Jeu 15 Nov - 18:18

Pour l’instant, ça ne servait à rien que Juliet panique pour cet éventuel voyage. On avait le temps de trouver une solution et puis, comme elle le disait, s’il fallait, on survivrait à nouveau, mais bon, peu importe. Si on pouvait y aller ensemble, se serait encore mieux et puis, ça m’éviterait peut-être de m’angoisser quand quelque chose n’irait pas de façon circulaire, pour ne pas dire ronde. Enfin, j’espérais que si ça arrivait à nouveau, elle n’allait pas attendre que je revienne pour me le dire. Je préférais qu’elle me raconte un petit bout par téléphone, mais au moins me dire que tout va bien. Non parce que j’avais vraiment angoissé jusqu’à ce qu’elle m’explique tout ça. J’avais commencé à me faire tous les scénarios possibles et inimaginables.

« Oui, on verra bien le moment venu. »

Ca ne servait à rien d’en parler pour l’instant. On avait le temps. Il fallait au moins deux mois pour organiser un autre voyage alors pendant ces soixante jours, j’avais bien le temps. Je préférais profiter d’elle et de son contact. Je lui rendais chacun de ses baisers, mais aussi je lui en offrais. J’étais vraiment trop content de la revoir. Elle m’avait beaucoup trop manqué. Elle était là et c’était tout ce que je demandais. Après, il ne fallait pas s’étonner que je veuille qu’elle vienne avec moi. Juliet avait vraiment changé ma vie. De façon positive, soit dit en passant mais je doutais fort avoir besoin de le préciser.

Elle était drôle, intelligente, sensible, dynamique… bref, je n’avais pas assez de mots pour la décrire complètement. Tout ce que je savais, c’était que je l’aimais. Telle qu’elle était. Pour rien au monde je ne souhaiterais qu’elle change. Oh bien sur, tout le monde changeait et évoluait, mais tant qu’elle ne changeait pas du jour au lendemain sans que je ne puisse la reconnaître, tout allait bien. Je la serrais contre moi, profitant de sa chaleur. Juliet exprima alors ce que moi-même je ressentais : de la joie. Du bonheur d’être de retour et de me dire que j’allais pouvoir reprendre une vie normale plutôt que de courir partout comme un dératé parce qu’on m’appelait toutes les trente secondes.

« Moi aussi, je suis bien content et pas seulement parce que ça crève de faire des fouilles. »


Ben oui, c’était aussi pour elle que j’étais rentré aussi vite. J’avais pris le premier avion que je pouvais prendre alors que d’habitude, je n’étais pas pressé. J’avais encore cette euphorie de nouveau couple et j’espérais qu’elle ne disparaîtrait jamais parce que c’était incroyablement bon. C’était même génial ce sentiment. Me lasser d’elle ? Bizarrement, je sentais que ça n’aurait jamais lieu. Après, je m’avançais peut-être, mais pour l’instant, je préférais voir la vie de façon positive et non négative. Ca servait à quoi ? Mis à part rien ? Rien ! On est d’accord ! J’éclatais de rire en entendant ses paroles.

« S’en est un si ce n’est pas consentant »
répondis-je.

Je lui rendis son baiser. Un léger frisson me parcourut quand ses mains se faufilèrent sous la chemise. Elle avait les mains fraîches, mais pas froides non plus, du coup, ça rendait le contact agréable. Mes mains, qui étaient toujours posées sur ses hanches, bougèrent jusqu’à atteindre le bas de ses reins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet]

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis de retour mais… pourquoi tu me fuis ? [PV Juliet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
» Je suis de retour !
» Je suis de retour. (Pour vous jouer un mauvais tour!)
» Mon grand retour !! ^^
» ❝ Les hommes rêvent du retour plus que du départ. ❞ JULIET&DONOVAN
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impasse du déjanté :: L'immeuble de tarés :: Le 3ème étage :: 310 - Juliet P. Parker-