Les coeurs solitaires
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les coeurs solitaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar


☂ Age : 48
☂ Nombre de cartons : 181
☂ Loyers payés : 347
☂ Je me trouve : Dans la cage d'escaliers
☂ Je suis : Concierge et technicien de surface
☂ Mon humeur est : Maussade


SDF

MessageSujet: Les coeurs solitaires Ven 25 Nov - 14:18

Free / reserved / taken


Aimiliona L. O'Cahan

Ce personnage est prit
Rafael A. Alvares

Ce personnage est libre

Isibeal S. McCallaghan

Ce personnage est libre
Ezeckiel C. Parish

Ce personnage est libre




Dernière édition par Le concierge le Ven 25 Nov - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impassedudejante.forumgratuit.org




avatar


☂ Age : 48
☂ Nombre de cartons : 181
☂ Loyers payés : 347
☂ Je me trouve : Dans la cage d'escaliers
☂ Je suis : Concierge et technicien de surface
☂ Mon humeur est : Maussade


SDF

MessageSujet: Re: Les coeurs solitaires Ven 25 Nov - 14:19

Aimiliona Lisbone O'Cahan

Nom ϟ O'Cahan Prénom ϟ Aimiliona Lisbone Âge ϟ 23 ans Date de naissance ϟ 30 mai 1988 Origine ϟ Irlandaise Situation familiale ϟ Célibataire Situation financière ϟ Moyen Métier / Etudes ϟ Vendeuse dans une boutique d'antiquaire Date d'arrivée à FriendsWood ϟ 3 ans en septembre 2008 Avatar ϟ Leighton Meester

Timide ϟ Curieuse ϟ Observatrice ϟ Délurée ϟ Caractérielle ϟ Souriante

Voici l'histoire de ma vie


Aimiliona est née sur Belfast en Irlande du nord. Petite fille unique, elle fut rapidement choyée comme jamais. Elevée dans une famille on ne peut plus aisé elle apprit rapidement les bonnes manières. A ses yeux, c’était le paradis. Elle avait un père aimant, une mère très présente, elle ne voulait rien d’autre. Allant même dans des écoles privée catholique pour faire son éducation, Aimiliona fut une petite fille très cultivée et ayant de bonne note tout le long de sa scolarité. Seulement lorsqu’elle eut treize ans, son cousin, âgé de seize ans, vint s’installer à la ville familiale alors que les parents de celui-ci furent tués lors d’un accident de la route. Ne se connaissant pas réellement, elle fut d’abord discrète, puis de plus en plus présente dans sa vie. Elle le trouvait gentil, attentionné, et surtout il avait ce quelque chose qui lui plaisait et lui disait de venir vers lui. Chose qu’elle fit au fil du temps. Il était à la même école, et avait tous les deux de bonnes notes rien à leur reprocher. Si ce n’est qu’ils franchirent la barrière du statut de cousin alors qu’elle n’avait seulement que quatorze ans. Se retrouvant tous les deux dans la chambre de son cousin, ils couchèrent ensemble. Un moment simple, parfait, doux et sensuel. C’était là leur secret. Il ne fallait pas que les parents d’Aimiliona l’apprennent. Ce fut au dix-sept ans de celle-ci que tout dégringola. Oubliant de brancher le réveil, sa mère la trouva au lit, totalement nu avec son cousin. Alarmant son mari, son cousin fut mis dehors sans aucune discussion possible. Quant à Aimiliona ? Le couvant fut son nouvel habitat. Désorientée et bouleversée, elle y resta jusqu’à ses dix-neuf ans. Apprenant la mort de ses parents lors d’un crash d’avion, elle fut surprise de voir que l’héritage ne lui allait pas, mais été pour des associations caritatives. Ne voulant plus rester en Irlande, elle décida de quitter le pays pour se retrouver alors en Amérique, au Texas plus précisément. Trouvant rapidement un petit boulot de vendeuse dans une boutique d’antiquaire, elle a aujourd’hui du mal à oublier son cousin qu’elle aime toujours et a peur de s’engager avec un autre garçon. Dans un sens se serait trahir son cousin ? Un cousin qu’elle n’a plus revu depuis ses dix-sept ans…


Qui sont mes « Relations »

Ezeckiel C. Parish

Aimiliona & Ezeckiel se sont rencontrés tout simplement lorsque le jeune garçon fit toutes les portes de l’immeuble pour avoir un peu de sucre a neuf heures un soir alors qu’il avait la flemme de sortir faire des courses. En fait, la vraie raison c’était qu’il n’avait plus un rond ! Et se fut Aimiliona qui fut la première à lui offrir du sucre. Simple paroles de courtoisie, ils se revirent trois jours plus tard devant les boites aux lettres. Quelques sourires, quelques regards rien de bien méchant. Ezeckiel, lui voulait bien tenter sa chance avec la belle demoiselle. S’il fut lent et charmeur, il comprit rapidement qu’elle n’était en rien intéressée. Ce n’est pas pour autant qu’il se débarrassa d’elle pour autant, bien au contraire. Elle était trop introvertie et solitaire à ses yeux alors autant la faire sortir un peu ! Puis entre célibataire faut bien s’amuser de temps en temps non ? C’est alors qu’ils devinrent confident l’un envers l’autre, ne se cachant absolument rien. Proche, ça ils le sont sans aucun complexe même. Jusqu’au soir ou lors d’une fête dans l’immeuble après quelques verres d’alcool, ils finirent dans le lit de la jeune femme dans un ébat totalement sauvage, débridé et intense. S’attendant à ce qu’elle lui fasse une scène ou un autre truc du genre bien féminine, il fut on ne peut plus surpris de voir qu’elle agissait simplement comme si de rien était. Devant lui bien évidemment, puisqu’une fois seule, elle s’en voulait atrocement. Mais avec le temps qui passe elle arrive à faire la part des choses et revient vers lui l’air de rien cette fois totalement sobre pour coucher avec lui. Drôle de relation ? Certes, aucun sentiment, rien, juste des confidents, qui de temps en temps se font plaisir. Le mot d’ordre ? S’amuser ! Sans aucun sentiment.
Rafael A. Alvares

Rafael Et Aimiliona sont arrivés la même année dans l'immeuble. On aurait pu croire qu'en étant tous les deux nouveaux, ils s'entendraient bien, et pourtant ce fut tout le contraire. Pourquoi ? Il en faut beaucoup pour se détester pourtant... Mais il suffit de tomber sur un charmeur dragueur... Chose qu'Aimiliona n'a vraiment pas apprécié ! Et ça elle le lui a rapidement fait comprendre en lui assénant une claque monumentale. Rentrant chez lui sans rien dire, il la laissa tranquille.... Une semaine ! Autant dire qu'il lâche pas le morceau aussi facilement... Entre eux la tension est palpable. Il l'a charme elle le remballe, rien de bien compliqué dans le fond. Ils se chamaillent, s’envoie chier, se hurle dessus, mais dans le fond, qui aime bien châtie bien... Il suffirait juste que Rafael mette de l'eau dans son vin et cesse de l'a dragué... Trois ans et refus, c'est assez non ? Et bien non... Tout ce qu'il veut c'est qu'elle craque, qu'elle admette au moins une fois, qu'elle le trouve beau... Rah ces hommes...


Isibeal S. McCallaghan

Aimiliona et Isibeal se sont connus lors de l'emménagement de la petite Aimiliona. Rencontre tout à fait banale dans l'ascenseur, pendant que celle ci avait du mal a tout monter avec ces foutues cartons. Isibeal l'aida rapidement sans même lui laisser le choix, l'aidant alors à mettre toutes ses affaires dans son appartement. Depuis ce jour là, elles se parlent et se sont rapprochés assez rapidement. Devenant même de meilleures amies. Elles se confient l'une à l'autre et sont plus que présente quand l'autre ne va pas bien. Si l'une n'est pas chez elle, on peut aisément la retrouver chez l'autre sans aucun soucis. Ce qu'elle aiment ? Faire une soirée wii et faire les folles en buvant plus que de raison et hurler de rire dans l'appartement. Autant dire que les voisins sont ravis lorsque ce jours arrive...
Ares M. Bonomelli

C'est le genre de relation auxquelles on ne s'attend pas. Et pourtant, les deux jeunes gens ont bien vécut une histoire d'amour tous les deux. Bien que le terme 'amour' ne soit pas le plus approprié. Il y a environ dix mois, après une longue amitié sans nuage mais sans grands sentiments non plus, les deux jeunes gens ont couchés ensemble et ont commencés à sortir ensemble. Sauf que la jeune femme se révéla avoir un comportement bien étrange une fois en couple. En effet, ce fut à partir du moment où ils commencèrent à sortir ensemble, qu'elle devint de plus en plus distance vis à vis du brun. Et après trois mois de relation; sans qu'il n'en comprenne les raisons, elle le laissa tomber par sms. Un simple "je ne peux pas sortir avec toi". Ni plus, ni moins. Depuis, ils s'évitent comme la peste lorsqu'ils sont dans les couloirs. Non pas par haine mas par gêne. Tout simplement parce que leur histoire a, dans le fond, été très étrange et a connu une fin brutale et sans explication. Ares ne lui en veut pas mais demeure gêné en sa présence. Ils ne se sont pas adressé la parole une seule fois depuis leur rupture.





Dernière édition par Le concierge le Ven 25 Nov - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impassedudejante.forumgratuit.org




avatar


☂ Age : 48
☂ Nombre de cartons : 181
☂ Loyers payés : 347
☂ Je me trouve : Dans la cage d'escaliers
☂ Je suis : Concierge et technicien de surface
☂ Mon humeur est : Maussade


SDF

MessageSujet: Re: Les coeurs solitaires Ven 25 Nov - 14:19

Rafael Aaron Alvares

Nom ϟ AlvaresPrénom ϟ Rafael Aaron Âge ϟ 25 ans Date de naissance ϟ 2 février 1986 Origine ϟ Brésilien Situation familiale ϟ Célibataire Situation financière ϟ Aisé Métier / Etudes ϟ Mannequin / Photographe Date d'arrivée à FriendsWood ϟ 3 ans Avatar ϟ Marlon Teixeira

Dragueur ϟ Fêtard ϟ Comique ϟ Grande gueule ϟ Charmeur ϟ Lunatique

Voici l'histoire de ma vie


Rafael est né au Brésil, plus précisément dans la ville de Sao Luis, dans le nord du pays, tout près de L’équateur. Grand garçon d’une fratrie de fille, il est entouré plus précisément de cinq sœurs. Si ses parents avaient eu peur que cela ne joue sur sa sexualité, cela ne le toucha guerre. Bien au contraire, dès son plus jeune âge, se fut un petit coureur de jupon. Toujours a soulever les jupes des filles à les taquiner et à faire le beau. Tout ce qu’il voulait c’était qu’on le regarde. Narcissique un peu dans l’âme, il ne cessait de se faire beau et de draguer toutes filles, même ces propres sœurs. Rafael n’a jamais eu peur de rien et aime voir le trouble dans le regard des jeunes filles. Malheureusement pour lui, cela lui joue pas mal de tour, puisqu’il a rapidement eu une réputation de dragueur. Enfant studieux, ayant des notes correctes, il voulait à tout prix quitter le Brésil pour migrer vers le haut ! L’Amérique du nord, New-York, Philadelphie, Washington, il voulait visiter ces villes tant visités et parlés à la télé. A 18 ans, il partit faire un concours de Mannequinat se déroula sur Upper Est Side et fut retenu dans les cinq premier. Depuis, il vit sur Manhattan alternant entre ses études de photographe et son job de mannequin. Autant dire qu’il fut vite mis dans le monde de la débauche. Sortie, alcool, drogue, sexe, tout ça c’était pour lui pour son plus grand bonheur. Les filles il en avait en pagaille, un simple claquement de doigts et elles venaient à lui. Un monde qui lui allait parfaitement. Jusqu’au jour où tout dérapa. Alors qu’il avait vingt-deux ans il fut retrouvé à moitié inconscient dans son appartement une amie à lui, mannequin morte d’une overdose. Seule bémol ? Elle ne se droguait pas contrairement à lui. Affaire plus ou moins étouffé pour ne pas qu’il aille en prison, le deal était qu’il cesse sa carrière de mannequin et s’en aille de New-York. Acceptant avec grande difficulté, il se logea rapidement sur le Texas ou il décida d’intégrer une petite boite locale de mannequinat pour aider les nouvelles recrues à s’intégrer dans ce monde. On le retrouve plus derrière l’objectif que devant ceci dit. Et même s’il continue à faire la fête, on ne le verra plus jamais toucher un seul cachet de drogue. Il a retenu la leçon.


Qui sont mes « Relations »

Aimiliona L. O'Cahan

Rafael Et Aimiliona sont arrivés la même année dans l'immeuble. On aurait pu croire qu'en étant tous les deux nouveaux, ils s'entendraient bien, et pourtant ce fut tout le contraire. Pourquoi ? Il en faut beaucoup pour se détester pourtant... Mais il suffit de tomber sur un charmeur dragueur... Chose qu'Aimiliona n'a vraiment pas apprécié ! Et ça elle le lui a rapidement fait comprendre en lui assénant une claque monumentale. Rentrant chez lui sans rien dire, il la laissa tranquille.... Une semaine ! Autant dire qu'il lâche pas le morceau aussi facilement... Entre eux la tension est palpable. Il l'a charme elle le remballe, rien de bien compliqué dans le fond. Ils se chamaillent, s’envoie chier, se hurle dessus, mais dans le fond, qui aime bien châtie bien... Il suffirait juste que Rafael mette de l'eau dans son vin et cesse de l'a dragué... Trois ans et refus, c'est assez non ? Et bien non... Tout ce qu'il veut c'est qu'elle craque, qu'elle admette au moins une fois, qu'elle le trouve beau... Rah ces hommes...


Ezeckiel C. Parish

Les deux garçons se sont connus dans l'un des bars de la ville. Se retrouvant assis l'un à côté de l'autre, totalement désespéré autour d'un bon verre de whisky. Ne parlant pas au début, ils engagèrent la conversation en même temps, ce qui les fit rire. Parlant alors un peu de tout, ils se sont rendus compte qu'ils vivaient dans le même immeuble, alors qu'ils ne s'étaient jamais croisés ! La soirée prit fin alors chez Rafael, ou ils se mirent totalement cartable, sans pouvoir bouger, tant les verres furent but rapidement. Depuis ce jour là, ils se retrouvent en général tous les week end pour se faire une soirée spécial mec ou aucune nana n'est accepté bien entendu. A deux ils font la pair, se montrant et j'en passe, faisant les fiers en faisant plus fuir les femmes que les attirer dans leurs lits.
Katerina Milena Wellsworth

Rafael et Katarina se connaissent depuis quelques années maintenant. En effet ils se sont connus en faisant tous les deux du mannequinat. Ils se sont longuement croisés pour quelques shoots ou tout simplement lors de défilé important pour certaines marques de haute couture. Ils se sont toujours bien entendu. a la vérité, ils couchaient souvent ensemble une fois le boulot fini. rien de bien sérieux, juste de quoi s'amuser de temps en temps. Puis ils se perdirent de vus sans donné de nouvelles l'un à l'autre. Ils se retrouvèrent sur Friendswood plus précisément dans l'immeuble, choqué l'un et l'autre de se voir là. Si Katarina a fait une croix sur Rafael, lui, a encore le gout de son corps dans sa bouche et compte bien lui faire comprendre que l'amour ça ne sert à rien... De son côté, Katarina est bien trop amoureuse de son époux, pour pouvoir encore s'intéresser un tant soit peu au jeune homme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impassedudejante.forumgratuit.org




avatar


☂ Age : 48
☂ Nombre de cartons : 181
☂ Loyers payés : 347
☂ Je me trouve : Dans la cage d'escaliers
☂ Je suis : Concierge et technicien de surface
☂ Mon humeur est : Maussade


SDF

MessageSujet: Re: Les coeurs solitaires Ven 25 Nov - 14:20

Isibeal Shanice McCallaghan

Nom ϟ McCallaghan Prénom ϟ Isibeal Shanice Âge ϟ 26 ans Date de naissance ϟ 14 juin 1985 Origine ϟ Américaine Situation familiale ϟ Célibataire Situation financière ϟ Aisé Métier / Etudes ϟ Professeurs au collège Date d'arrivée à FriendsWood ϟ 4 ans Avatar ϟ Anna Paquin

Folle ϟ Narcissique ϟ Dépensière ϟ Hautaine ϟ Jalouse ϟ Solitaire

Voici l'histoire de ma vie


Los Angeles, voilà la ville ou est née la petite Isibeal. Entourée de quatre grands frères, elle fut on ne peut plus choyée et protégée. Elle n’avait pas à se faire de souci, ni même ses parents. Elevée par des servants et des nounous, elle ne vit pas ces parents de toute son enfance. Père producteur, mère chanteuse, autant dire que la vie d’artiste qu’ils menaient ne leur permettaient pas de rester à la maison à s’occuper de leurs enfants. Ne comprenant pas trop au début, se fut au collège qu’elle commença à ressentir le manque d’une mère. Elle ne voulait pas d’une nourrice ou deux pour combler l’absence de sa mère, ce qu’elle voulait c’était une mère et pourquoi pas un père. C’est alors qu’elle commença à faire sa crise d’adolescence, bien en avance. Hurlant, criant, frappant, désobéissant, elle devint une vraie garce, sans se soucier des conséquences que cela pouvait avoir. Une fois au lycée, elle devint une sorte de pimbêche, ayant son petit groupe de fille qui l’a suivait partout où elle allait. Elle voulait qu’on l’a regarde, qu’on fasse attention à elle. N’hésitant pas à s’acheter des fringues de marques, une voiture luxueuse ou à se faire tous les garçons les mieux côtés de Los Angeles, Isibeal n’en faisait qu’à sa tête. A dix-huit ans, lorsqu’elle apprit que ses parents divorçaient car son père trompait sa mère se fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Préférant alors partir de chez elle pour aller vivre sur New-York. Faisant ses études de Lettres elle se calma plus ou moins ne donnant aucun signe de vie à ses parents. Tout ce qu’elle avait d’eux, se fut de l’argent tous les mois pour pouvoir vivre, voilà ce qu’elle avait, ni plus, ni moins. Une fois les études finis, elle dégota un travail dans le Texas, Friendswood plus précisément. Et même si elle déteste le monde artistique et qu’elle n’a toujours pas de parents, elle cherche toujours à se faire remarquer et se faire voir. Ce qu’elle déteste par-dessus tout ? Les gosses, surtout depuis que son père en a fait une fournée à sa « belle-mère. »


Qui sont mes « Relations »

Aimiliona L. O'Cahan

Aimiliona et Isibeal se sont connus lors de l'emménagement de la petite Aimiliona. Rencontre tout à fait banale dans l'ascenseur, pendant que celle ci avait du mal a tout monter avec ces foutues cartons. Isibeal l'aida rapidement sans même lui laisser le choix, l'aidant alors à mettre toutes ses affaires dans son appartement. Depuis ce jour là, elles se parlent et se sont rapprochés assez rapidement. Devenant même de meilleures amies. Elles se confient l'une à l'autre et sont plus que présente quand l'autre ne va pas bien. Si l'une n'est pas chez elle, on peut aisément la retrouver chez l'autre sans aucun soucis. Ce qu'elle aiment ? Faire une soirée wii et faire les folles en buvant plus que de raison et hurler de rire dans l'appartement. Autant dire que les voisins sont ravis lorsque ce jours arrive...


Ezeckiel C. Parish

Il est artiste, et elle déteste les artistes... C'est bien connus... Bien connu pour elle ! Si au début elle n'a pas su qu'il était artiste, elle s'en est rendue compte en venant chez lui pour boire un coup. Se fut très rapide. En effet, a peine vu la peinture et les tableaux en quête de finitions qu'elle trouva une excuse bidon pour partir. Depuis elle l'évite comme la peste. C'est totalement puéril et elle le sait, mais elle ne veut pas s'attacher à lui, elle ne veut pas avoir à faire a un artiste si c'est pour en souffrir. Ne comprenant rien pour sa part, Ezeckiel, lui cherche à comprendre ce qui se passe et va tout faire pour la rassurer du au fait qu'il n'est pas de ces gens qui abandonnent les autres... Courage.
Mélanie G. Mortatto

S'il y a bien une chose qui est certaine, c'est que ces deux là sont totalement l'opposé l'une de l'autre. L'une est naïve, souriante et tout ce qu'il y a de plus gentille et l'autre est une véritable garce, peste et tout ce qui s'ensuit. Si déjà le jour de leur rencontre, les tensions entre elles étaient bien présentes, c'est encore pire depuis que Mélanie a apprit que la blonde était une ex de son très cher fiancé. Autant dire que depuis ce jour là, la jeune femme a déclaré la guerre à sa nouvelle ennemie jurée. Entre coups bas et fausses rumeurs balancées à tout hasard, les deux jeunes femmes sont prêtes à tout pour discréditer l'autre, auprès des habitants de l'immeuble. Sans compter que Isibeal aimerait bien séduire à nouveau celui avec qui elle est sortie sur les bancs de la fac, simplement pour ennuyer son ennemie. De son côté, Dylan n'est même pas au courant que son ex vit dans le même immeuble que lui, puisque Mélanie fait tout pour qu'il ne la voit pas et ne soit au courant de rien. Elle est plutôt douée à ce petit jeu là ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impassedudejante.forumgratuit.org




avatar


☂ Age : 48
☂ Nombre de cartons : 181
☂ Loyers payés : 347
☂ Je me trouve : Dans la cage d'escaliers
☂ Je suis : Concierge et technicien de surface
☂ Mon humeur est : Maussade


SDF

MessageSujet: Re: Les coeurs solitaires Ven 25 Nov - 14:20

Ezeckiel Caleb Parish

Nom ϟ Parish Prénom ϟ Ezeckiel Caleb Âge ϟ 22 ans Date de naissance ϟ 23 septembre 1989 Origine ϟ Anglais Situation familiale ϟ Célibataire Situation financière ϟ pauvre Métier / Etudes ϟ Etudiant Date d'arrivée à FriendsWood ϟ 2 ans Avatar ϟ Hayden Christensen

Charmeur ϟ joueur ϟ malin ϟ Sincère ϟ Mystérieux ϟ Attentionné

Voici l'histoire de ma vie


IEzeckiel naquit sur Southampton, en Angleterre. Dernier fils d’une fratrie de dix enfants, il grandit dans une pauvreté absolue ayant pour passe-temps, les jouets de ses frères et sœurs. Il n’avait rien de neuf, même ces vêtements n’étaient que de la récupération de ses grands frères. Parfois même il portait de vieux jean de ses sœurs. Grandissant dans une petite bâtisse dans un champ, dormant avec tous ces frères dans la même chambre, Ezeckiel, ne s’en plaignit jamais. Il était habitué. Pourquoi se plaindre quand on ne connait que cela ? Pour lui et à ses yeux, c’était sa vie et elle était bien comme elle était. Ce fut à l’âge de huit ans qu’il toucha son premier pinceau. Un artiste enfouit en lui, il se mit à peindre, des tableaux vraiment magnifique, tellement que ses parents ont eu la riche idée de les amener dans une galerie de la ville pour savoir combien ils pourraient en toucher. Et contre toute attente, les tableaux furent vendus pour beaucoup. Grâce à leur fils ils touchèrent pas mal d’argent. La première chose qui changea dans leur vie, se fut l’agrandissement de la maison afin d’avoir de plus grandes pièces et de quoi être plus à l’aise, et un brin d’intimité. Puis vint les nouvelles fringues et tout ce dont les enfants avaient besoin. Grandissant assez rapidement, le jeune homme continua de faire des tableaux et d’en vendre quelques-uns afin d’aider ses parents. Mais même en vendant quelques tableaux, si au début ils étaient euphoriques, il fallait bien combler les dettes. Alors autant dire que même avec ça ils vivaient tout de même difficilement. Ezeckiel ne pouvait pas peindre à la demande, juste quand l’inspiration était là, et autant dire que l’adolescence ne lui permettait pas d’être franchement à l’aise en peinture. Âgé de dix-sept ans, alors qu’il bossait dans un snack le soir afin de ramener de l’argent à ses parents il apprit dans la nuit que la maison familiale avait eu un énorme souci et avait pris feu. Se retrouvant alors orphelins, ses parents et cinq de ces frères et sœurs tués. Bouleversé et anéantit, il décida de quitter le Royaume Unis pour partir vers l’Amérique comme il put. Voyageant d’état en étant sans trop d’argent, il décida de se poster sur Friendswood. Malgré sa tristesse et ses blessures, il arrive à cacher le tout et à se faire passer pour un mec tout aussi banale que ces voisins. Peignant et vendant ces œuvres dans une galerie, il arrive à se payer la fac d’art ainsi qu’un petit logement. Les fins de mois sont parfois difficiles mais il arrive à dégoter de temps en temps quelques petits jobs afin de s’en sortir.


Qui sont mes « Relations »

Aimiliona L. O'Cahan

Aimiliona & Ezeckiel se sont rencontrés tout simplement lorsque le jeune garçon fit toutes les portes de l’immeuble pour avoir un peu de sucre a neuf heures un soir alors qu’il avait la flemme de sortir faire des courses. En fait, la vraie raison c’était qu’il n’avait plus un rond ! Et se fut Aimiliona qui fut la première à lui offrir du sucre. Simple paroles de courtoisie, ils se revirent trois jours plus tard devant les boites aux lettres. Quelques sourires, quelques regards rien de bien méchant. Ezeckiel, lui voulait bien tenter sa chance avec la belle demoiselle. S’il fut lent et charmeur, il comprit rapidement qu’elle n’était en rien intéressée. Ce n’est pas pour autant qu’il se débarrassa d’elle pour autant, bien au contraire. Elle était trop introvertie et solitaire à ses yeux alors autant la faire sortir un peu ! Puis entre célibataire faut bien s’amuser de temps en temps non ? C’est alors qu’ils devinrent confident l’un envers l’autre, ne se cachant absolument rien. Proche, ça ils le sont sans aucun complexe même. Jusqu’au soir ou lors d’une fête dans l’immeuble après quelques verres d’alcool, ils finirent dans le lit de la jeune femme dans un ébat totalement sauvage, débridé et intense. S’attendant à ce qu’elle lui fasse une scène ou un autre truc du genre bien féminine, il fut on ne peut plus surpris de voir qu’elle agissait simplement comme si de rien était. Devant lui bien évidemment, puisqu’une fois seule, elle s’en voulait atrocement. Mais avec le temps qui passe elle arrive à faire la part des choses et revient vers lui l’air de rien cette fois totalement sobre pour coucher avec lui. Drôle de relation ? Certes, aucun sentiment, rien, juste des confidents, qui de temps en temps se font plaisir. Le mot d’ordre ? S’amuser ! Sans aucun sentiment.
Rafael A. Alvares

Les deux garçons se sont connus dans l'un des bars de la ville. Se retrouvant assis l'un à côté de l'autre, totalement désespéré autour d'un bon verre de whisky. Ne parlant pas au début, ils engagèrent la conversation en même temps, ce qui les fit rire. Parlant alors un peu de tout, ils se sont rendus compte qu'ils vivaient dans le même immeuble, alors qu'ils ne s'étaient jamais croisés ! La soirée prit fin alors chez Rafael, ou ils se mirent totalement cartable, sans pouvoir bouger, tant les verres furent but rapidement. Depuis ce jour là, ils se retrouvent en général tous les week end pour se faire une soirée spécial mec ou aucune nana n'est accepté bien entendu. A deux ils font la pair, se montrant et j'en passe, faisant les fiers en faisant plus fuir les femmes que les attirer dans leurs lits.


Isibeal S. McCallaghan

Il est artiste, et elle déteste les artistes... C'est bien connus... Bien connu pour elle ! Si au début elle n'a pas su qu'il était artiste, elle s'en est rendue compte en venant chez lui pour boire un coup. Se fut très rapide. En effet, a peine vu la peinture et les tableaux en quête de finitions qu'elle trouva une excuse bidon pour partir. Depuis elle l'évite comme la peste. C'est totalement puéril et elle le sait, mais elle ne veut pas s'attacher à lui, elle ne veut pas avoir à faire a un artiste si c'est pour en souffrir. Ne comprenant rien pour sa part, Ezeckiel, lui cherche à comprendre ce qui se passe et va tout faire pour la rassurer du au fait qu'il n'est pas de ces gens qui abandonnent les autres... Courage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impassedudejante.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Les coeurs solitaires

Revenir en haut Aller en bas
 

Les coeurs solitaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Créatures rares et nommés - Terres Solitaires
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» COPAIN BICHON MALTAIS 4 ANS 1/2 PETITS CHIENS GRANDS COEURS
» La Banque des Coeurs
» Rêverie solitaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impasse du déjanté :: Etat des lieux :: Habitants à interpréter-