Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mer 15 Fév - 17:56


Olivia & Mattéo

Je me souviens plus très bien de quelle manière tous cela est arrivé. Je me souviens de ma nuit à l’hôpital, du retour de Lili dans ma vie, de ce besoin terrible de la prendre dans mes bras et de lui demander pardon puis je suis arrivé ici. Dans ce bar. Cela faisait des années que je n’ai pas touchées à une seule goutte d’alcool. Depuis ma cure de désintoxication j’ai éradiqué toute trace de mes addictions, seule la cigarette est restée dans ma vie. Mais parfois il y a des moments où on se sent seul, ou on se sent triste et on a besoin d’un remontant. Qui aurais-je pu appeler ? Molly ? Bien sûr oui je me voyais bien appeler ma garce de femme et lui demander de me remonter le moral. J’aurais pu appeler Delia mais elle n’aurait pas compris mon désarroi. J’avais tout dis à Lila. Je lui avais annoncé que j’étais son demi-frère et j’aurais dû me sentir libre. Enfin libre de mes mensonges, au lieu de ça j’ai juste admiré ses larmes montaient dans ses yeux et j’étais incapable de lui dire quelque chose pour la rassurée. J’avais brisé sa vie quand elle était encore qu’une adolescente et je venais de faire la même chose une seconde fois. Comme si une fois n’était pas suffisant. Comme si j’étais heureux de la voir malheureuse. Accoudé à ce bar je trempais mes lèvres dans mon énième whisky. Les vapeurs de cet alcool ambré me montait tout doucement à la tête et je sentais la chaleur se propagé dans mes veines. Mon cerveau commençait à s’anesthésié et bientôt toute la peine serait sorti de mon organisme. Je me souviens pas de tous mais je sais que j’ai ri avec une petite midinette de dix-huit ans, que j’ai regardé des hommes se tapaient dessus et que j’ai dragué la jolie rousse à côté de moi. Au-delà de ça le néant et ne me demandez pas de quelle manière je suis arrivé jusqu’à chez moi parce que je ne m’en souviens pas vraiment, je me souviens que quelqu’un m’a arraché mes clés de voiture, que j’ai essayé de lui prendre mais après le noir complet. Devant l’immeuble j’ai tenté de rentrer la clé dans le volet au lieu de la porte, j’ai abandonné, je me suis assis sur le trottoir avant de reprendre la lutte et d’arriver enfin à ouvrir cette foutue porte. Soupirant j’essayais de monter les escaliers, ou est-ce que c’est les escaliers qui me montaient ? Je ne saurais dire. J’ai lutté, j’ai grimpé, je me suis écroulé plusieurs fois avant de tomber sur l’étage ou je vis. Bien sûr toutes les portes se ressemblent et il fallait que je me souvienne ou je vivais. Je pourrais frapper chez Delia mais… Je me souviens plus où elle vit aussi et je ne voulais pas qu’elle me trouve ivre mort sur son pallier. J’aurais pu frapper à toutes les portes avant de trouver la bonne mais j’étais quand même conscient qu’il était près de trois heure ou quatre heure du matin et que je n’allais quand même pas réveiller le bâtiment. J’arrive enfin à trouver ma porte ou du moins je pense que c’est elle. Difficilement je tire mes clés de ma poche et j’essaie de rentrer la clé dans la serrure. Affalé à moitié sur la porte je soupire en frappant doucement. Cette saleté a fermé la porte avec les clés à l’intérieur j’en suis sûr. Grondant je gratte plus fort avant de l’appeler. « Molly… » J’ai parlé à faible voix mais elle ne risque pas de m’entendre. Je frappe donc un grand coup tant pis si je réveil quelqu’un. « Molly !! Ouvre la porte ! » Même pour ouvrir la porte elle était capricieuse, je la déteste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mer 15 Fév - 18:20

Je n'avais pas encore eu le temps d'aménager l'appartement. J'avais simplement un vieux canapé, une petite télévision, et un matelas sur le sol de ma chambre. Le reste de mes affaires sont encore dans deux ou trois cartons. J'ai passé toute la journée enfermée ici, à me demander de quelle façon j'allais mettre mes meubles, comment je pourrai décorer etc. Je ne m'occupais jamais de ce genre de choses autrefois, je n'en avais d'ailleurs aucune envie. Là je me sentais libre de mes mouvements et de mes choix, comme si je ne dépendais plus de personne et ça me faisait vraiment du bien. Je suis allée me couchée tôt mais je dors mal. Je me retourne cent fois dans mon lit en regardant la pièce tout autour de moi. C'est une nouvelle vie qui allait commencer pour moi et elle m'effrayait un peu, c'est une situation inédite dans laquelle je me trouve. Vais-je pouvoir m'en sortir seule ? Je l'espère vraiment. Et allais-je toujours vivre dans la peur que cet homme affreux avec qui j'avais vécu tant d'année me retrouve ?

Je m'endors finalement vers deux ou trois heures du matin. Quand, je suis soudainement réveillée par des coups donnés dans ma porte d'entrée. Ce bruit me glace le sang immédiatement. En l'espace d'une seconde, je me remémore tous les mauvais souvenirs. Ce bruit me rappelait Simon frappant dans la porte de la salle de bain pour m'en faire sortir, après une nouvelle nuit à me battre jusqu'au sang. C'est tout mon passé qui resurgit dans ma tête avec un simple bruit. Je suis terrorisée sur l'instant. Que faire ? Je ne connais personne ici, je ne peux appeler à l'aide...et aucun moyen de m'enfuir.

J'ai toujours vécu dans la peur, et si je veux une nouvelle vie, il faut changer cela. Je prends une profonde respiration, et, les jambes un peu tremblantes, je me lève. Après tout, même si Simon se trouve à ma porte, je suis enfermée à clé, il ne peut pas m'atteindre. J'entre dans ma cuisine, j'ouvre un tiroir et saisis un couteau. Cette fois, je ne me laisserai pas faire, je vais me défendre quoi qu'il arrive, même si cela doit me coûter la vie.

J'avance à pas discrets en direction de la porte d'entrée. Je jette un petit coup d'oeil dans l'oeilleton. Là j'aperçois un homme, son visage ne me dit rien. Je connais tous les amis de Simon et cet homme n'en fait pas parti. Il a un air que je connais bien, celui d'un homme ivre...d'ailleurs, il sent l'alcool à plein nez, même à travers la porte.
Il me suffit d'attendre qu'il parte, il se rendra peut être compte qu'il frappe à la mauvaise porte...C'est en l'entendant cogner à nouveau contre cette pauvre porte innocente que je me suis doutée qu'il ne me laisserait pas tranquille de toute la nuit. Qu'est ce qu'il peut bien me vouloir celui là ? On peut dire que ma première nuit dans cette appartement est pleine de surprises.

Je cache le couteau derrière mon dos et me décide à déverrouiller la porte. Je l'ouvre de quelques centimètres seulement et prend un air assuré, ne surtout pas lui montrer ma peur.
"Je peux savoir ce qu'elle vous a fait ma porte ?!". Il sent encore plus l'alcool une fois qu'il a ouvert la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Jeu 16 Fév - 3:37


Olivia & Mattéo

C’était bien ma veine ça, la première fois que je reprenais l’alcool depuis je ne sais combien d’année, dix ans je crois et j’étais coincé devant mon propre appartement, enfermait par ma tendre femme qui ne voulait pas me laisser rentrer, c’était quand même drôle comme situation et demain j’en rirais surement jaune mais là tout de suite j’avais qu’une envie c’était fracasser la porte à coup de pied pour qu’elle m’ouvre et que j’aille me reposer dans mon canapé si douillé. Evidemment comme fait exprès elle n’ouvrait pas, et pourquoi elle n’ouvrait pas ? Elle voulait me faire payer le fait d’être saoul ? Elle comptait me faire la leçon ? J’attendais ça avec impatience tient. Bon ce n’était pas une convenable pour se lancer des assiettes à la gueule mais tant pis. Et puis si jamais elle me cherche trop je la pousse dehors et je ferme la porte à clé derrière moi j’aurais au moins une nuit de tranquillité sans entendre sa voix stridente qui fait bourdonné mes pauvres petites oreilles. Mon avant-bras collé contre la porte je frappe dedans pour que Molly se réveille et vienne. Malgré mon taux d’alcoolémie je ne suis pas idiot et j’entends bien le bruit derrière la porte ce qui me prouve que ma femme est bien là et qu’elle fait semblant de ne pas m’avoir entendu. Ce qui bien entendu m’agace encore plus et me fait perdre mon sang froid. A ce moment précis la porte s’ouvre et je bascule légèrement en avant. Grondant je lève les yeux sur la jeune blonde. "Je peux savoir ce qu'elle vous a fait ma porte ?!". Et elle elle a picolé quoi ? C’est quoi cette nouvelle manie de me vouvoyer elle a lu ça dans un magazine féminin ou alors elle test un nouveau moyen de me faire péter les plombs ? Je me demande parfois si elle n’est pas totalement folle et qu’elle n’essaie pas de voir jusqu’où je suis prêt à aller pour la détruire. Il faut se méfier de l’eau qui dort. Et franchement qui a pondu cette expression pourrie ? Depuis quand l’eau elle dort ? Cette pensée me fait légèrement sourire avant que je ne reprenne mon sérieux l’instant d’après. Fallait pas qu’elle me voit sourire elle se jetterait automatiquement sur moi et me sucerait le sang jusqu’à la dernière goutte. « T’as décidé de m’emmerder jusqu’au bout aujourd’hui, Pourquoi t’ouvrais pas ! » Je passais mes doigts sur mon visage fatigué et endoloris, elle allait se pousser devenant la porte ou il fallait que je le fasse pour elle ? « Pousse toi je veux dormir. » Soupirant longuement je l’ai poussé, elle pèse rien mais je ne lui fait pas de mal quand même, je rentre dans l’appartement et avance en titubant, je trébuche une, deux, trois fois avant d’arriver jusqu’au salon. Merde… Qu’est ce qu’on a fait de mon canapé ? Ou sont mes affaires ? Qu’est ce qu’elle a encore foutu avec mes affaires ! Ce n’est pas vrai mais tuez-moi, qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour méritait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Jeu 16 Fév - 14:27

Mais qu'est-ce qu'il me fait celui là ?! Il rentre chez moi comme si c'était chez lui, il n'a même pas vu qu'on ne se connait absolument pas ! Il est juste saoule ou complètement cinglé ?? Et cette horrible odeur d'alcool qui me vient au nez me donne envie de vomir. Non seulement il sent très mauvais mais en plus il est très vulgaire ce monsieur. Je ne sais pas à qui il pense s'adresser ainsi, mais je la plaints la pauvre. J'ai vécu des années de cette façon, aux côtés d'un alcoolique qui ne me reconnaissait même pas tellement il était ivre. Et dès qu'il retrouvait un peu de sa sobriété, il me tapait dessus encore une fois, et cela pour n'importe quelle raison. Pour une porte fermée de manière un peu trop brusque, ou pour avoir fait trop de bruit en lavant la vaisselle, ou tout simplement pour être présente.

Même si j'essayais de me remplir de tout le courage dont je dispose, cet homme m'effrayait, et je n'arrivais pas à me raisonner, la peur était plus forte que tout. Je m'attendais à le voir reprendre ses esprits d'un instant à l'autre et de me gifler, me mettre des coups de pieds jusqu'à ce que je ne puisse plus bouger. Vu sa façon de me bousculer, s'il décidait de me mettre une claque, je ne suis même pas certaine de pouvoir me relever sans mal. Je serre le couteau que je tiens encore derrière mon dos. Je n'allais tout de même pas tuer un homme ivre dans mon appartement. Ce serait le meilleur moyen d'attirer l'attention sur moi. Cependant, je peux peut-être lui faire un petit peu peur. A moins qu'il ne soit trop ivre pour ressentir quoi que ce soit...Je sors doucement le couteau de derrière mon dos en le serrant bien fort dans ma main afin qu'il ne m'échappe pas.

Me tenant à une distance raisonnable de cet inconnu qui me tourne le dos, je pointe le couteau vers lui. J'ai la tête haute mais la main tremblante, j'espère que ça ne se voit pas trop. En aucun cas il ne doit voir ma peur, cela pourrait m'être fatal.
"S...sortez de chez moi...et...et tout de suite !!!!"D'accord d'accord, je n'étais pas spécialement impressionnante, enfin surtout pour quelqu'un de sobre, pour celui là, ça devrait suffir, enfin;..j'espère. Dans le cas contraire, je viens de me mettre dans une bien mauvaise situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Ven 17 Fév - 3:51


Olivia & Mattéo

Je dois dire que boire alors qu’on en a plus l’habitude c’est vraiment pas une chose à faire, vraiment pas, la preuve je venais de ramer pour rentrer chez moi et là j’ai commencé ma paranoïa, qu’est-ce que Molly avait fait de mes meubles ? C’était son amant qui était venue tous prendre. Elle avait tout revendu uniquement pour m’emmerder. Elle allait essayée de me tuer pour prendre l’argent que j’avais sur mon compte. Secouant ma tête de gauche à droite j’essaie de me remettre les idées en place. Non qu’est-ce que je raconte, on se déteste mais pas de là à essayer de tuer l’autre. Enfin du moins je ne pense pas. Je me retourne alors au moment où je l’entends parler. "S...sortez de chez moi...et...et tout de suite !!!!" Merde alors elle avait un couteau ou je rêve ? Non c’était peut être un téléphone. Il était drôlement long son téléphone quand même. Eh oh Mattéo reste concentrer sur le couteau que ta pseudo femme tient entre ses doigts, les yeux fixe sur la jeune femme je plisse les yeux. Ce n’était pas Molly ça. C’était une gamine, je lui donnais quinze ou seize ans. Mouai d’accord je ne suis pas doué pour filer un âge à une femme mais bon c’était une petite fille pour moi quoi rien avoir avec la femme qui m’attendait chez moi. Du coup je comprends à ce moment précis que je ne suis pas chez moi justement. Je viens de rentrer chez une jeune femme sans y être invité et en pleine nuit ce qui justifie le couteau entre ses mains. J’essayais de déglutir alors que j’avais l’impression que ma langue avait quadruplée de volume. J’avais la gorge sèche et l’alcool avait dû mal à arrêter d’embrouiller le peu de cerveau qui me restait désormais. J’étais pas très bien mais je devais faire quelque chose pour rassurer la petite qui avait l’air de bien flippé et ça se comprends. « Eh oh doucement… Je… Je ne vous ferais pas de mal. » Je ne suis pas sûr que tous les mots soient dans le bon ordre mais ce que je voulais dire c’était ça. J’espérais qu’elle comprenne le langage d’alcoolique parce que je m’approchais d’elle pour récupérer son arme. Evidemment je me suis embronché dans… mes pieds j’imagine ? Et j’ai failli m’écrouler devant ses pieds. Waouh c’est class pour un chirurgien. Je n’ai pas encore honte de moi mais ça ne serait tardé parce que déjà je sens que la descente se profile. J’allais retrouver mon état normal. Mon état d’homme triste et malheureux et pour couronné le tout j’allais être horriblement gêné et me sentir mal à l’aise. Géniale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Ven 17 Fév - 13:00

L'odeur de whisky provenant de son haleine me devient de plus en plus insupportable. Je fais un petit pas en arrière. Il n'allait pas me faire de mal ? Comment pourrai-je le savoir ça ? Il tambourine à ma porte en beau milieu de la nuit, il me pousse vivement pour entrer sans même se rendre compte qu'il n'a rien à faire là. Il est tellement saoule qu'il pourrait faire n'importe quoi sans s'en rendre compte. Je ne sais que trop bien à quel point un homme ivre peut être dangereux. Après tout, je ne le connais pas cet homme. Pourquoi lui ferai-je confiance ?? Je lui regarde attentivement. Comment peut-on tomber si bas ?

Mais en y réfléchissant, je ne valais peut-être pas mieux que cet homme. Après tout, moi aussi j'avais eu mes addictions, même si je m'en étais sortie. Je ne dis pas que je méritais m'en sortir, d'avoir une vie bien meilleure, mais après tout, il est vrai que je ne le connais pas. Lui aussi a sans doute besoin d'aide, s'il le veut et compte tenu de son état, je n'en suis pas vraiment certaine.

Mon envie de l'aider peut-elle être plus forte que ma peur ? D'accord cet homme a peut être de bon côté mais il en a peut-être plus de mauvais, je n'avais pas envie de me retrouver avec deuxième Simon sur les bras. Je me posais de trop de questions. Je recule mon couteau en le voyant trébucher en essayant de s'approcher de moi. Il ne manquerait plus qu'il embroche là dessus dans mon appartement, comme si je n'avais pas assez de problème.
En y réfléchissant, est-ce qu'un homme qui tient à peine debout pourrait me faire quoi que ce soit même en le voulant plus que tout ? J'en doute.

Allez, un peu de courage. Je pose mon couteau dans le tiroir où est sa place. J'attrape cet inconnu par le bras pour le trainer dans la salle de bain. Il est évident qu'il ne m'oppose aucune résistance. Je l'assoie dans la douche et c'est sans aucun remord que j'ouvre le robinet que je l'arrose généreusement d'eau froide !
Avec un petit peu de chance, il retrouvera un peu de ses esprits, du moins assez pour quitter mon appartement au plus vite. Visiblement cette petite douche improvisée n'avait pas l'air de lui plaire.
"Allez allez, on se réveille !!!!"Bon, j'avoue, je n'y vais pas de main morte, mais il faut ce qu'il faut ! Je laisse apparaître un léger sourire en voyant cet homme recroquevillé dans ma douche, trempé, et tremblant. Pour une fois, c'est moi qui avait le pouvoir. Je finis par couper l'eau et remettre le pommeau de douche en place. Je lui tends une serviette."Alors, on se sent mieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Dim 19 Fév - 1:45


Olivia & Mattéo

J’avais failli tomber à ses pieds comme un abruti, je me serais bien embroché sur le couteau au moins je n’aurais plus rien ressenti, ni peine, ni joie, ni rien. J’étais pathétique. Je puais l’alcool à dix kilomètres et je ne pouvais m’empêcher de me demander ce que Delia ou Lila penserait en me voyant dans cet état si pitoyable. J’avais tout perdu en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf. Je pensais que je serais capable de gérer tous cela comme un adulte responsable de trente et un an mais au lieu de ça j’ai préféré picoler comme un trou. Alors que je m’étais juré de ne plus jamais boire de ma vie… Plus jamais. Je m’étais lâchement tourner vers le chemin le plus facile, oubliant ce que je m’étais juré de ne plus jamais faire. J’étais un idiot, juste un idiot. Les bras de la jeune femme me soutiennent et elle m’amène dans la salle de bain. Je ne résiste pas, je traine les pieds, le regard fixé sur mes chaussures. Soupirant alors qu’elle m’aidait à m’assoir dans la douche. Puis l’eau glacé et venu m’ensevelir, je fixais toujours mes chaussures comme si elles allaient me parler et m’aider d’un seul coup. Je me serais bien noyer dans l’eau tient. Ça aurait été une très bonne chose pour moi finalement. "Allez allez, on se réveille !!!!" Je suis réveillé. Je voudrais bien dormir et croire que c’est un mauvais rêve mais vraisemblablement tous cela est bien réel et il n’y a aucun cauchemar là dedans, c’est juste la terrible vérité. Regroupant mes jambes contre mon torse je passe mes bras autour d’elles, laissant l’eau parcourir mon corps. Tremblant sous le froid. "Alors, on se sent mieux ?" Physiquement ou moralement ? Parce que physiquement j’avais totalement dessaoulé je sentais tout de même la nausée me prendre la gorge, la migraine viendra demain matin mais moralement j’étais au plus bas et je serais bien rester allonger dans sa douche une heure ou deux le temps que je me sente mieux. Ah l’alcool c’est à double tranchant soit on rigole pendant des heures et des heures soit on déprime encore plus qu’au début. « Hum… Oui je crois. » J’hochais les épaules avant de lever les yeux sur la jeune femme. Comment est ce que j’ai pu la prendre pour Molly, elle avait les traits très fins et le visage angélique. Enfin j’ai appris à me méfier des anges maintenant. « Je me suis trompé d’appartement je crois. » Je crois ? Ben j’en étais sûr mais bon comme je suis un abruti autant joué le jeu jusqu’au bout. Frottant mon visage fatigué de mes deux mains je me sentais honteux, terriblement honteux. « Je… Je me sens un peu… d’accord très idiot là. » J’espère qu’elle n’était pas de ces femmes qui jugent et qui se moquent des âmes en détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Lun 20 Fév - 10:19

Je vois bien à quel point à cet instant cet homme se sent mal à l'aise et surtout honteux d'avoir bu, et encore plus peut-être de s'être montré dans cet été chez une inconnue. J'ai un peu pitié de lui à cet instant, parce qu'il me rappelle moi-même il y a quelques mois. J'aurais aimé autrefois quelqu'un pour me soutenir au lieu de toutes les personnes qui m'ont jugé. Même en cure de désintoxication, il y avait toujours une infirmière ou un médecin pour vous traiter de déchets de la société, ou pour vous dire que de toute façon vous n'arriveriez jamais à vous s'en sortir par manque de force et de volonté. On peut dire que cette cure n'a pas été facile, mais elle était nécessaire pour changer de vie. A plusieurs reprises j'avais perdu tout espoir de m'en sortir et j'étais prête à replonger. Seule l'idée de m'éloigner le plus possible de Simon m'avait motivée.
Bref, laissons le passé au passé et occupons-nous de l'avenir, c'est à dire de ce monsieur dont j'ignorais même le nom. Je l'aide à se relever doucement, de peur de le voir basculer. J'attrape mon peignoir que je pose sur ses épaules. Plus je le regarde et plus je le trouve malheureux. Pour se mettre dans cet état c'est forcément qu'on n'est pas très heureux dans la vie et j'en sais quelque chose. Et sans doute cet homme n'avait pas de raison particulière de s'en sortir. Est-ce que c'est pour cette raison que je suis là ? Pour aider à mon tour quelqu'un qui en a besoin ? D'ordinaire je ne crois pas vraiment au destin, mais après tout, il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.

Je sors de mes pensées qui n'ont duré qu'à peine une petite seconde pour constater que j'avais trempé cet homme de la tête au pied et qu'un simple peignoir n'allait pas le réchauffer. Je ne voudrai pas qu'il prenne froid en plus de ça. Après tout, il n'avait pas l'air aussi méchant que je me l'étais imaginée, c'est juste quelqu'un de triste.
"un café ?". Un café le réchaufferait peut être un petit peu. Et coup de chance, la cafetière et la vaisselle sont les seules choses que j'ai pris le temps d'enlever des cartons aujourd'hui.. "Je vous laisser retirer vos vêtements trempés, je vous attends dans la cuisine". Je lui esquisse un léger sourire pour lui faire comprendre qu'il peut avoir confiance. Je sors de la salle de bain et referme la porte derrière moi. En l'attendant, je prépare du café et quelques biscuits qui lui feront peut être passer la nausée qu'il aura sûrement d'ici quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mer 22 Fév - 2:54


Olivia & Mattéo

Je m’étais moi-même mis dans cette situation. Lili avait raison je ne l’avais pas fait pour la protéger elle j’avais vécue avec tout ça parce que je le voulais bien. C’est dur de voir que si on se détruit c’est entièrement de votre faute et non de la faute d’un tiers comme on le pense. Je rejette la faute sur mon père biologique, sur ma mère, sur mon grand-père et même sur Molly mais la vérité c’est que ce sont mes choix qui m’ont amenés là où je suis désormais. La drogue c’est moi qui l’ait prise, personne n’était là pour m’injecter les doses dans mon bras. Personne ne me portait une bouteille et me l’enfoncer dans la gorge. J’étais responsable de ma propre déchéance et je continuais encore. Je venais de faire peur à une jeune femme pour rien, je venais de me couvrir de ridicule, moi le chirurgien, l’homme fier que je suis, je venais tout bonnement de perdre les pédales en moins de vingt-quatre heures pour une histoire que j’aurais mieux fait de mettre dans un coin de ma tête. Je continuais de me dire que je n’étais pas entièrement responsable de tout, après tout si Lila elle aurait pu tout oublier et serait devenue mon amie alors j’aimerais connaître son moyen parce que moi en treize ans je ne l’avais pas oubliée. Alors peut être que je suis un idiot et que j’ai gâché treize ans de ma vie, auquel cas j’ai plus qu’à divorcé et me trouver une femme qui m’aimera vraiment. Soupirant longuement je lève les yeux vers la jeune femme alors qu’elle me mettait un peignoir sur les épaules. Je frissonnais légèrement en sentant le froid s’emparé de mon corps. "Un café ?". C’est une bonne idée peut être que je vais reprendre totalement mes esprits avec un café, j’hoche donc la tête alors que je ressers le peignoir sur mes vêtements humides ou plutôt trempés. "Je vous laisser retirer vos vêtements trempés, je vous attends dans la cuisine". Je la vois sourire et je ne peux empêcher un léger sourire gêné de s’affichait sur mon visage. Elle avait l’air gentil même si je ne la connaissais pas. Lorsqu’elle a quitté la pièce j’ai enlevé mes vêtements avant de tous poser de manière à ce que ça sèche. M’enroulant dans le peignoir je le ferme avant de partir m’assoir dans la cuisine. « Merci beaucoup. » Oui je suis quand même quelqu’un de poli derrière l’abruti alcoolique que je laissais paraître. « Je… je m’appelle Mattéo. » Je voulais être gentil et lui montrer que finalement elle n’avait pas à avoir peur de moi et de ma folie parce que lorsque je suis sobre je suis tous sauf un danger – saoul je ne suis pas un danger non plus mais elle ne le sait pas – Sortant mon paquet de cigarette intacte bien heureusement je regarde la jeune femme. « Est-ce que je peux en fumer une ? » Ben oui elle m’invitait chez elle autant que je ne lui enfume pas la maison si elle déteste cela. Posant mes lèvres sur la tasse je laissais le café me réchauffait de l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Jeu 23 Fév - 18:01

Je me perds dans mes pensées pendant que je prépare le café. Finalement, la situation était tout à fait différente de celle que j'avais pu vivre avec Simon. L'homme que j'ai connu était profondément méchant. Il aimait boire, il aimait être ivre et plus que tout il aimait cette sensation de désinhibition que lui donnait l'alcool, qui lui permettait bien sûr de me frapper encore plus que lorsqu'il était sobre. Ainsi, mes cris de douleur ne le dérangeaient plus puisqu'il ne les entendait pas. Et quand je regarde cet inconnu, je vois simplement quelqu'un de malheureux, d'un peu perdu et qui se sent honteux d'avoir bu autant.

Je pose le café sur la table de la cuisine. j'y ajoute quelques biscuits, ça ne peut pas lui faire de mal de manger un petit morceau. Quand il sort de la salle de bain, je le vois encore plus honteux que tout à l'heure. Sans doute avait-il encore désaoulé encore un peu grâce à cette douche forcée. Malgré sa gêne, il ose tout de même me dire son prénom. J'avoue que cela me rassure un peu, s'il avait été un féroce agresseur je doute qu'il aurait fait les présentations avant de me frapper. Je le vois sortir son paquet de cigarettes, visiblement, l'alcool n'était pas seule de ses addictions.
"Oui vous pouvez fumer ... ça me dérange pas". Le pauvre, il a l'air tellement mal, je ne voulais pas lui refuser un petit moment de réconfort. Je prends un biscuit dans l'assiette et la pousse du bout des doigts vers Mattéo pour lui en proposer. "Moi c'est Olivia"J'avais du mal à le croire, je venais de donner mon nom à un inconnu...j'espère que je ne vais pas le regretter plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Lun 27 Fév - 2:15

Olivia Ҩ Mattéo


La jeune femme en face de moi semblait plutôt gentille et je ne pouvais m’empêcher de me sentir désolé de l’avoir réveillé à une heure pareille. Si ça avait été Molly ce n’était pas important mais là c’est différent, c’était quelqu’un que je ne connaissais pas et en plus quelqu’un qui ne m’avait strictement rien fait. J’avais de la chance elle n’avait pas appelée la police je n’aurais pas à répondre de mes actes et surtout pas à dormir dans une cellule de dégrisement. J’y avais fait des séjours plus ou moins prolongés durant mon adolescence et le début de ma vie d’adulte et bizarrement je ne souhaitais pas renouvelé l’expérience une fois de plus. Assis sur sa chaise devant une tasse de café je lui demande si je peux fumer une petite cigarette, j’en avais vraiment besoin à ce moment précis. "Oui vous pouvez fumer ... ça me dérange pas". Je lui offre un gentil sourire avant d’allumer ma cigarette et de tirer sur le filtre. Je sentais la nicotine se mélangeait avec les vapeurs du whisky qui me rester dans les veines mais ça me faisait du bien. "Moi c'est Olivia" J’étais content qu’elle accepte de me dire son prénom, ce n’était pas non plus une information énorme sur elle mais c’était déjà très gentil de répondre à ma question, d’accepter que je dessaoule chez elle et de me réconforter sans même le savoir. J’ai donc déposé mes lèvres sur la tasse laissant le liquide me réchauffé avant de grignoter un petit gâteau qu’elle m’avait si gentiment proposé. « Vous venez d’emménager non ? Il ne me semble pas vous avoir déjà vue dans l’immeuble auparavant. » Je sais que je devrais me mêler de mes affaires mais j’avais envie de discuter, je n’aime pas trop ce silence un peu lourd, j’ai besoin de parler quand je suis un peu nerveux. Jouant avec la cigarette entre mon index et mon pouce je relève les yeux sur la jeune femme. « Merci… De ne pas avoir prévenue la police… Je n’aurais pas aimé être arrêté pour une bêtise. » Tant qu’à faire je ne voulais pas perdre mon statut de chirurgien pour une chose qui ne se reproduira jamais.

Spoiler:
 

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Sam 3 Mar - 12:34

Mattéo avait l'air d'être plus détendu. Dans un sens, cela me rassurait. J'avais un peu peur de retrouver un face de moi un homme, certes dé saoulé, mais peut-être aussi un homme agressif à qui j'aurai redonner des forces. Quand je le regarde, je me revois, il a quelques mois avant d'entrer au centre de désintoxication. Je sais bien que j'avais décidé de me faire la plus discrète possible dans cette nouvelle ville mais, après tout, est-ce que cela me mettrait vraiment en danger de côtoyer quelqu'un, même de vu...Je pense que ce serait agréable de me sentir proche de quelqu'un. Pour une fois, je pourrai exister pour quelqu'un. Je viens tout juste de m'installer en fait, c'est ma première nuit dans l'appartement. On peut dire que je m'en souviendrai.. Je lui adresse un sourire pour lui faire comprendre que ce n'est pas si grave que ça qu'il ait été ivre dans mon appartement, qu'on en rira sûrement dans quelques temps. Je dois chasser mon passé de mon esprit et rire de cette situation est peut être la meilleure manière d'y arriver.

« Merci… De ne pas avoir prévenue la police… Je n’aurais pas aimé être arrêté pour une bêtise. ». Appeler la police ? Jamais de la vie ça ne m'était venu à l'esprit. Pour moi, la police n'a été d'aucune aide. Plusieurs fois mes anciens voisins les ont appelé parce qu'ils m'entendaient crier. Non pas qu'ils voulaient me venir en aide, ils voulaient juste que je me taise, que je souffre en silence. Les policiers m'ont vu en sang, à moitié morte, et ils n'ont rien fait. Alors la police...
. "Je n'aurai pas appelé la police pour ça ne vous inquiétez pas. Tout le monde fait des erreurs, moi la première". J'espère pouvoir le rassurer un peu sur le fait que ce n'est pas mon genre d'appeler la police pour rien, et que je préfère me débrouiller toute seule de toute manière.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Sam 10 Mar - 1:41

Olivia Ҩ Mattéo


A tête un petit peu reposé je me disais que j’avais eu de la chance, j’aurais pu frapper chez n’importe quel cinglé qui m’aurait descendu en me voyant rentrait comme un fou furieux chez lui. J’étais rentré chez une jeune femme qui avait l’air très gentille et très douce malgré son l’arme avec laquelle elle m’avait menacé un peu plus tôt. Heureusement pour moi elle ne m’a pas planté son couteau dans la chair, elle a pu voir que je n’étais qu’un abruti totalement saoul. Puis heureusement pour elle qu’elle n’est pas tombé sur un dingue, elle a ouvert la porte à un inconnu j’aurais pu la tuer si ça se trouve j’aurais pu être très violent et vue la taille qu’elle fait et sa corpulence, la maîtriser semblait être très simple. « Je viens tout juste de m'installer en fait, c'est ma première nuit dans l'appartement. On peut dire que je m'en souviendrai.. » Arf ça c’est vraiment pas de bol. Je soupirais tout doucement après avoir tiré sur ma cigarette, mon visage était désolé, je m’en voulais de lui avoir montré un aspect négatif de l’immeuble qui est plutôt tranquille en règle générale. Ou du moins il n’est pas aussi horrible que l’on peut penser. Je la remercie ensuite de ne pas avoir téléphoné à la police, il ne manquait plus que ça pour détruire ma carrière de chirurgien. Je ne suis plus à New York il fallait que je fasse attention aux apparences, Friendswood est une petite ville. « Je n'aurai pas appelé la police pour ça ne vous inquiétez pas. Tout le monde fait des erreurs, moi la première. » J’hochais la tête en buvant un peu de son café. Puis une chose me frappa soudainement, j’étais chez une jeune femme très tard dans la nuit, je l’avais réveillé et je prenais mon temps en buvant mon café, j’étais horrible ce n’est pas possible autrement. « Je suis désolé je vous importune alors qu’il est tard, vous voulez peut être essayé de vous rendormir et moi je reste chez vous sans y penser. » Demain j’aurais la journée pour me reposer moi je suis encore une fois de garde la nuit. Mais la jeune femme allait peut être travaillé le lendemain matin.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Lun 12 Mar - 16:24

Il avait l'air tellement désolé de la bêtise qu'il vient de faire que ça me fait de la peine pour lui. Après tout, peut être qu'il a des problèmes et que c'est pour cette raison qu'il a bu ce soir. Je ne suis que trop bien placée pour savoir cela. Parfois la vie vous conduit à faire les pires bêtises juste pour oublier les bêtises précédentes. Combien de fois je me suis droguée pour oublier que j'avais fait l'erreur de me coucher sur ce banc du parc. Si je m'étais couchée ailleurs, peut être deux rues plus loin je n'aurai jamais rencontré ce monstre de Simon...Ou bien si je l'avais envoyé balader au lieu de me mettre à lui parler, si je ne l'avais pas suivi dans son squat, si j'étais partie à la première gifle ou au premier mot plus haut que l'autre... Quand je commençais à penser de cette façon, je savais que je m'enfoncerai de plus en plus dans la dépression. C'est là que je prenais de la drogue, ça me faisait oublier à quel point j'étais idiote. Au début, c'était juste un petit peu, de temps en temps. Et plus le temps passait, moins ça me faisait effet, alors j'en ai pris un peu plus à chaque fois jusqu'à devenir totalement accro. J'avais l'impression de vivre en effet quand je n'en prenais pas, et plus les années passaient, plus l'enfer prenait le pas sur le paradis que me procurait la drogue. « Je suis désolé je vous importune alors qu’il est tard, vous voulez peut être essayé de vous rendormir et moi je reste chez vous sans y penser. ». C'est vrai qu'il est tard, mais de toute façon je ne suis pas sûre de me rendormir. "Restez autant que vous en aurez besoin, je ne dors jamais bien longtemps de toute façon". Je lui souris pour le mettre à l'aise et lui ressert un autre café afnin de lui faire comprendre qu'il est le bienvenu. Je me doutais qu'il n'avait peut être pas envie que d'autres personnes le voient dans cet état et qu'il aimerait sans doute reprendre un peu ses esprits avant de repartir chez lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Sam 17 Mar - 3:57

Olivia Ҩ Mattéo


"Restez autant que vous en aurez besoin, je ne dors jamais bien longtemps de toute façon". Je connaissais ça. Moi aussi je ne dormais pas beaucoup, c’était ainsi depuis des années, depuis mes consommations excessives d’alcool et de drogue. Pourquoi dormir alors qu’on peut s’éclater à Buenos Aires et parcourir la Californie le lendemain ? Désormais c’est à cause de la médecine que je ne dors presque plus. J’accumule les gardes de nuit pour ne pas dormir dans le même lit que Molly. Puis la journée je dors très peu puisque mon adorable moitié me téléphone pour que je l’aide avec ses courses… Parfois je ne pouvais m’empêcher de me dire que notre relation et notre manière de nous comporter l’un avec l’autre était vraiment très puériles. Je l’appelais la nuit pour la réveiller, elle me téléphoner la journée. Je fumais dans la maison pour intoxiquer l’air et pour la titiller au maximum. C’était ainsi qu’on fonctionner depuis le début de notre mariage il y a six ans maintenant. Je me dis souvent que c’est idiot et que si je ne suis pas heureux je devrais prendre la porte et m’enfuir puis je repense à Lila et à mon grand-père à ce qu’il pourrait faire pour la détruire et je me rétracte. Mieux vaut être marié avec Molly qu’être toxico de nouveau. Quoi que… Parfois je préférerais repartir dans le caniveau avec mon héroïne plutôt que de partageais mon quotidien avec cette mante religieuse. M’enfin cette idée dépasse rapidement mes pensées et je ne regrette plus d’être sorti de cette drogue meurtrière. « Pour tout vous dire je n’avais pas très envie de rentrer chez moi pour l’instant. » Pour l’instant ? C’était un faible mot. Je retournerais bien au bar si je n’avais pas peur du coma éthylique qui flottait au dessus de ma tête. Non finit les conneries, l’alcool c’est bon on arrête, je ne vais pas me pendre à un goulot chaque fois que je vais mal sinon je n’aurais pas fini de picoler. « Et… Vous avez quel âge si ce n’est pas indiscret ? » Demander l’âge d’une femme ça ne se fait pas et je le sais parfaitement bien mais c’était pour faire la conversation. Elle semblait jeune, plus jeune que moi déjà. Puis je n’allais pas lui poser des questions personnelles du genre, vous êtes en couple ? Vous venez d’où etc… Non autant garder des questions bateau pour la suite.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Lun 19 Mar - 11:11

Dans un sens, je suis bien contente qu'il n'ait pas envie de rentrer chez lui tout de suite, parce que pour être franche, je n'avais pas trop envie de me retrouver seule. J'avais beau faire tout ce que je pouvais me rassurer, cette nouvelle vie me faisait tout de même un petit peur et être seule dans cet appartement en faisait partie. Après tout, je n'avais pas vécu bien longtemps toute seule dans la rue, j'avais pratiquement été récupérée tout de suite par Simon. C'est une toute autre vie aujourd'hui. Autrefois, même si mon bourreau me laissait seul pour aller vendre sa drogue ou pour se saouler, je savais qu'à un moment ou un autre, il finirait par rentrer à la maison. Alors que maintenant, personne ne m'attendra, et ça me faisait un peu peur.
C'est assez paradoxal en fait. D'un côté, j'étais battue tous les jours et dans la misère mais je n'étais pas seule, alors qu'aujourd'hui je suis dans un endroit sûr, un bel appartement rien qu'à moi, mais toute seule, et ce changement me terrorisait peut être encore plus que les coups de Simon.

Je lui ressers quelques biscuits afin de faire passer les éventuelles nausées qui pourraient survenir suite à ce trop plein d'alcool. Sa question sur mon age ne me choquait pas vraiment. Je n'ai pas vraiment de notions sur ce qui se dit ou ne se dit pas à une femme, puisque j'avais toujours été traitée comme un chien.
"J'ai 23 ans, enfin bientôt...et vous ?" Quand j'étais plus jeune, j'étais très très curieuse ce qui amusait beaucoup mes parents. J'ai perdu cette habitude avec Simon, plus je posais de questions et plus je me prenais de gifles, alors j'ai arrêté de fouiner. Maintenant que je suis seule, ce trait de caractère refait peu à peu surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Jeu 22 Mar - 3:49

Olivia Ҩ Mattéo


Je ne sais pour quelle raison cette jeune fille m’intriguait. Elle semblait fragile et j’avais l’impression de voir Delia quand je l’ai rencontré au centre de désintoxication. Elle était toute frêle, toute menue, elle avait l’air si malheureuse que je pensais qu’elle allait se briser si je la serrais trop fort dans mes bras. Olivia était un peu plus vieille que Delia quand je l’ai rencontré mais elle avait cette fragilité dans son regard que je reconnaissais. C’est un peu comme si j’étais obligé d’en apprendre un peu plus sur la jeune femme que j’ai malgré moi terrorisé quelques minutes plus tôt dans la nuit. C’est bien pour cela que je lui ai demandé quel âge elle avait et aussi parce que je suis une personne très curieuse, ça a beau être un défaut je l’accepte avec plaisir. Même si parfois ça à une certaine tendance à me mettre dans l’embarras ou à me rapporter quelques ennuies au passage. "J'ai 23 ans, enfin bientôt...et vous ?" Ah je savais bien qu’elle était toute jeune. Vingt-trois ans seulement ? L’espace d’un instant je repensais à mes vingt-trois ans, ou est-ce que je me trouvais à cet âge ? Ah oui je me trouvais sur les routes en compagnie de ma meilleure amie et nous étions en train d’apprendre nos futurs métiers, du moins moi j’étais en train d’apprendre mon métier de chirurgien, Delia, elle, était encore en train de travailler sur ses cours. J’hochais la tête en souriant légèrement et en mangeant encore un ou deux gâteaux. Heureusement que je ne vivais pas chez la jeune femme sinon je suis sûre qu’au rythme ou je mangeais et ou elle me goinfrait gentiment j’allais prendre dix kilos à chaque repas. « Ouh… Je me fais vieux moi… J’ai trente et un an. » J’ai aucune honte à dire mon âge au contraire j’ai toujours l’impression que les gens sont comme le vin ils se bonifient avec le temps.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Jeu 22 Mar - 16:27

Trente et un ans ? Je n'aurais jamais cru qu'il était si "âgé", il fait bien plus jeune. "Oh oui en effet, un vrai papy, il faudrait prévoir la canne là". Je lui esquisse un sourire pour me moquer un petit peu. ça faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de plaisanter un peu avec qui que ce soit. Etant plus jeune, j'adorai taquiner mes parents, ça me manque beaucoup de ne plus pouvoir le faire avec qui que ce soit. . "Et sinon vous faites quoi dans la vie ?". Et oui, ma curiosité n'a pas de limites ! Je vais finir par tout savoir de cet inconnu. Je n'ai même pas le temps de l'entendre formuler sa réponse que mon téléphone portable se met à sonner. Je sens une angoisse monter dans ma gorge. Les premières semaines après avoir quitté Simon, pendant ma fuite, il n'a cessé de me harceler au téléphone. J'ai été obligée de jeter la puce du téléphone portable pour avoir la paix. Il n'y avait aucune chance qu'il ait obtenu mon nouveau numéro de téléphone, ça pouvait être n'importe qui, un faux numéro surement vu l'heure...et pourtant ça ne me rassurait pas...Je jette un coup d'oeil au téléphone, c'est un numéro masqué...cela m'angoisse encore plus. Je m'excuse auprès de Mattéo et décroche péniblement avec la main qui tremble. J'ose un hésitant "allo" et attend une réponse. Mais rien, juste un silence. Je répète une autre fois et là je peux simplement entendre une respiration. Je ne veux pas en savoir plus et raccroche immédiatement. Après tout, c'est peut être simplement une mauvaise blague, un numéro fait au hasard par une bande d'adolescents alcoolisés qui s'ennuient. Mais même en essayant de me persuadée de toute mes forces que ce n'était rien du tout, je deviens quand même toute pale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mer 28 Mar - 0:41

Olivia Ҩ Mattéo


Oh oui en effet, un vrai papy, il faudrait prévoir la canne là". Je souris légèrement en l’entendant dire cela. A vrai dire je ne me laisse jamais réellement taquiner, mon visage et mon comportement froid m’empêche d’avoir un contact réel avec les gens. La plupart du temps ils ont un peu peur de moi. Je laisse une légère moue apparaître sur mon visage. Je semble vexé alors que ce n’est pas le cas du tout. Je ne suis pas le genre d’homme à se formalisé sur l’âge des gens au contraire je m’en fiche totalement. « Eh bien vous êtes une marrante dites donc. » Je souris de nouveau histoire qu’elle ne pense pas m’avoir réellement vexé et qu’elle se sente mal. J’étais déjà en train d’abusé de sa gentillesse je n’allais pas en plus lui faire peur. "Et sinon vous faites quoi dans la vie ?". Tient c’est marrant mais j’aurais pu mettre ma main au feu en disant qu’elle était très curieuse. Elle me rappelle réellement Delia, quand je l’ai connu la jeune fille était très curieuse, aujourd’hui elle a appris à l’être un peu moins mais quand elle est près de moi elle ne peut pas s’empêcher de poser des questions ce que je trouve particulièrement attendrissant. Alors que j’allais répondre à sa question j’entends son téléphone sonner. Qui peut bien appeler quelqu’un à une heure aussi indécente ? Moi je le faisais avec ma femme mais c’était une autre histoire. Elle semblait nerveuse et je la regardais répondre fébrilement à son téléphone. Personne au bout de la ligne semble-t-il ça arrive d’avoir des idiots qui ne savent pas quoi faire et font peur à des gens alors qu’ils dorment. Puis la jeune femme changea de couleur en raccrochant, elle était devenue extrêmes pâle et j’avais peur qu’elle ne tourne de l’œil ou fasse une crise d’angoisse. Je me lève donc de ma chaise alors que je m’accroupis en face d’elle pour qu’elle porte son regard sur moi et qu’elle cesse de fixer le vide de cette manière. « Hey… ça va pas on dirait. Qu’est ce qu’il se passe ? » Je ne voulais pas paraître indiscret mais j’étais là et je ne souhaitais pas la laisser dans sa détresse parce que j’étais incapable d’abandonner quelqu’un qui souffre. « Après m’avoir vue totalement saoul vous pouvez me dire ce qu’il se passe sans crainte. » Je laisse un sourire s’échappé, un petit sourire évidemment, pour la mettre un peu plus à l’aise et l’invité à la confidence.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mer 28 Mar - 7:30

J'essayais au maximum de cacher ma terreur, si bien que Mattéo n'a sans doute perçu qu'une légère angoisse. Il va falloir que j'apprenne à mieux cacher mes émotions si je veux rester discrète. « Hey… ça va pas on dirait. Qu’est ce qu’il se passe ? » . Que lui répondre ? Je pourrai chercher très vite une excuse : je suis malade, j'ai la migraine, je suis une phobique du téléphone ? Non c'est totalement ridicule il ne me croira jamais...et ça ne me plairait pas vraiment de lui mentir en fait. Mais dans un sens, je ne peux pas non plus lui raconter toute la vérité. Si je le faisais, il y a de grandes chances pour que je le vois partir en courant de chez moi sans plus jamais le revoir. « Après m’avoir vue totalement saoul vous pouvez me dire ce qu’il se passe sans crainte. ». Je le connais depuis peu et pourtant j'ai l'impression qu'il a l'air d'être quelqu'un d'assez ouvert et compréhensif. Je pourrai peut être lui dire ne serai-ce qu'une partie de la vérité. C'est tout à fait étrange, c'est la première fois de ma vie que je vois quelqu'un se préoccuper de ce que je peux ressentir, après mes parents bien sûr. "Je ne veux pas vous ennuyer avec mes histoires mais puisque vous posez la question...On va dire que j'ai un ex petit ami du genre envahissant, d'où mon besoin de déménager...c'est bête mais pendant un instant j'ai cru que c'était lui qui me téléphonait. Avant que je change de numéro il avait pris l'habitude de me harceler au milieu de la nuit...mais bon peu importe, ça doit être un faux numéro probablement...". Simon envahissant, ça c'est le moins qu'on puisse dire, le mot exact aurait été psychopathe. Je n'espère qu'une seule chose, c'est qu'il ne va pas s'enfuir après avoir entendu mon histoire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mer 4 Avr - 2:00

Olivia Ҩ Mattéo


Je suis quelqu’un qui lit très vite dans le comportement des gens, je ne suis pas psychologue mais à force de côtoyer des patients qui parfois se mettent à paniquer avant une intervention, à mentir sur leur état de santé je commençais à reconnaître les signes chez les gens sans grande difficultés. Et bien entendu après son coup de téléphone Olivia était différente et même si je ne souhaitais pas me mêler de ses affaires je voulais savoir ce qui la mettait dans cet état. Si elle m’avait dit qu’elle ne voulait pas en parler je n’aurais surement pas chercher plus loin après tout moi-même j’avais des secrets que je ne souhaitais pas éparpillé mais parfois c’est bien d’avoir une épaule sur laquelle se soutenir. En plus elle venait surement d’arriver à Friendswood donc raison de plus pour que je la soutienne si elle ne connaissait personne ici. "Je ne veux pas vous ennuyer avec mes histoires mais puisque vous posez la question...On va dire que j'ai un ex petit ami du genre envahissant, d'où mon besoin de déménager...c'est bête mais pendant un instant j'ai cru que c'était lui qui me téléphonait. Avant que je change de numéro il avait pris l'habitude de me harceler au milieu de la nuit...mais bon peu importe, ça doit être un faux numéro probablement...". J’étais franchement désolé d’entendre cela. Les hommes sont parfois horribles et ne peuvent s’empêcher d’harceler les femmes même lorsque c’est fini. Je trouve ça plutôt pathétique de voir qu’un homme s’accroche ainsi. Ce n’est plus une question d’amour c’est plutôt de la possessivité à ce stade-là. « Oh je vois le genre… Les hommes peuvent parfois être idiot, peut être qu’il va se lasser et arrêter de lui-même. » Je lui offre un léger sourire afin de tenter de la détendre bien que je voyais que ce qu’elle me disait n’était que la partie visible de l’iceberg, je ne sais pas ce que cet homme lui avait fait mais en tout cas elle avait l’air terrorisé.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Mar 10 Avr - 10:01

Simon ? Se lasser ? ça se voit qu'il ne le connait pas. Il est plutôt du genre tenace. Il a été habitué à avoir tout ce qu'il voulait, en particulier pour tout ce qui me concerne. Ce qui m'effraie le plus, en dehors de sa violence, c'est le fait qu'il s'agisse d'un homme très intelligent, avec de nombreuses relations, et pas qu'à New York. Je le connais assez pour savoir à quel point il peut être sadique, si ça se trouve il m'a fait suivre depuis New York sans que je n'en sache rien, pour me faire croire que j'étais libre, et venir me chercher au moment où je me crois enfin à l'abris. Enfin, je n'allais pas commencer à terroriser mes nouveaux voisins avec la possibilité de la venue d'un psychopathe dans leur petit immeuble bien tranquille. "Oui vous avez probablement raison, ça lui passera...". Je lui adresse un sourire pour essayer d'être la plus convaincante possible. Je ne veux pas risquer de l'impliquer d'avantage dans mes histoires. "Changeons de sujet c'est pas important...vous êtes marié ?". Les bonnes manières ne font pas vraiment parties de mes points forts, je me suis quasiment élevée toute seule, tout d'abord en foyer où on apprend surtout à survivre, et ensuite dans la rue, où sa seule préoccupation est d'avoir de quoi manger une fois par jour et un endroit pas trop froid où passer la nuit. C'est pour cette raison que je ne me rends pas toujours compte que mes questions peuvent être déplacées, et puis de ma curiosité maladive ne m'aide pas vraiment à garder mes réfléxions pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Sam 14 Avr - 3:23

Olivia Ҩ Mattéo


Oui vous avez probablement raison, ça lui passera...". Bizarrement son sourire me paraissait faux, j’avais du mal à la croire, peut être qu’elle avait plus de souci qu’elle ne voulait le dire. Mais je ne voulais pas paraître indiscret, après tout je ne la connaissais que depuis quoi ? Une petite demi-heure à peine je n’allais pas lui demander de raconter toute sa vie. J’étais curieux mais pas au point de la mettre mal à l’aise ou de lui demander pour quel raison son ex petit ami lui faisait peur. J’imagine qu’être harcelé devait déjà la terrorisée alors si je la faisais parler sur ce sujet je suis sûr qu’elle se braquerait. Qui aime parler de ses problèmes à un inconnu ? Je sais que l’on dit que c’est plus simple de parler de ses soucis à quelqu’un qui nous connait pas et qui ne peut donc pas nous juger mais quand même. Quoi qu’il en soit je lui rends son sourire sans rien répondre, je ne voulais pas lui en demander plus. "Changeons de sujet ce n’est pas important...vous êtes marié ?". Qu’est ce que je disais elle ne voulait surtout pas parler plus longtemps de sa vie et de son passé, elle me posait des questions surement indiscrète mais je n’avais pas l’intention de le prendre de travers surtout en voyant tous ce qu’elle avait fait pour moi alors que je n’étais qu’un simple inconnu. « Non » La réponse était clair mais elle était fausse, d’ailleurs j’avais dit cela sans réfléchir, je regardais ma main gauche et à mon annulaire trônait bien malgré moi cette foutue alliance qui me brulait la peau chaque fois qu’elle trônait sur mon doigt. « Enfin si, je suis marié oui. » Elle allait se poser des questions et peut être me prendrait elle pour un simple homme infidèle qui dit qu’il n’est pas marié pour avoir plus de conquête. Mais la vérité c’est que Molly n’était pas ma femme, elle portait mon nom, je la supportais près de moi depuis des années qui paraissaient des siècles mais elle n’était pas ma femme. Avoir une femme c’est l’aimer, la chérir, avoir eu envie de l’épouser tous cela n’avait pas existé entre nous et à part des relations haineuses et horriblement conflictuelles il n’y avait rien de plus entre nous.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Nombre de cartons : 15
☂ Loyers payés : 35
☂ Mon humeur est : Impec


Appart 504

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Lun 16 Avr - 11:26

L'entendre me dire que non, il n'est pas marié, pour finalement après réfléxion me dire que tout compte fait il l'était, cela me fait rire sur l'instant. Je m'en excuse aussitôt. Vu la tête qu'il faisait, à mon avis il n'était pas ravi de s'être marié. "Je suis désolée je ne voulais pas vous paraître impolie en riant de cette façon, c'est juste que vous n'avez pas l'air tellement certain d'être marié ou non". Je n'y avais pas pensé sur le moment mais peut être qu'il était marié depuis peu;..quoi qu'en le regardant, il n'a pas vraiment l'air d'un jeune marié heureux de l'être. Alors peut être qu'il a des soucis avec sa femme et qu'ils sont sur le point de se séparer, ce sont des choses qui arrivent malheureusement. "Elle est si terrible que ça votre femme ?". Et encore une question très indiscrète, peut être même encore plus que la précédente mais je ne m'en rends toujours pas compte. Tout en parlant je lui ressers à nouveau quelques biscuits. S'il passe me voir souvent il va finir par prendre beaucoup de poids avec tout ce que je le nourris. J'ai tellement eu faim dans ma vie que j'ai toujours peur de manquer de quelque chose alors je garde chez moi quelques paquets de biscuits, juste au cas où. Je ne pense pas forcément que les gens n'ont peut être pas eu la même vie que moi et qu'il est inutile que je les gave. Mais bon, cela part d'un bon sentiment, j'ai seulement envie de me faire accepter, d'avoir une nouvelle vie et de me faire quelques amis pour changer, ou tout du moins quelques connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar


☂ Age : 38
☂ Nombre de cartons : 73
☂ Loyers payés : 228
☂ Je suis : Chirurgien
☂ Mon humeur est : Maussade


Appart 505

MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia Sam 21 Avr - 3:59

Olivia Ҩ Mattéo


Je suis désolée je ne voulais pas vous paraître impolie en riant de cette façon, c'est juste que vous n'avez pas l'air tellement certain d'être marié ou non". Je ne me rendais pas compte que ma réponse était si drôle. Je sais que le mariage est censé être joyeux mais ça ne l’est pas pour moi et malheureusement parfois j’aimerais bien ne plus être marié. Bien sûr ça n’arrivera sans doute jamais, Molly avait les arguments pour me garder près d’elle-même si je ne comprenais pas toujours pourquoi elle faisait cela. Elle n’était pas amoureuse de moi et je ne l’étais pas non plus elle aurait dû se rebeller afin de vivre son véritable amour au lieu de ça elle continuait son mariage raté. "Elle est si terrible que ça votre femme ?". Je souris en l’entendant me poser cette question. Je ne savais pas vraiment quoi répondre à cela. Est-ce que Molly était une femme horrible ou est ce que j’exagérais parce que je ne l’aimais pas ? Un peu des deux je crois. Elle restait la pierre dans mon édifice que je voulais voir voler en éclat. « Ma femme ? C’est un mélange de tarentule et de mante religieuse. » Je riais légèrement devant la description peu flatteuse que je faisais de ma cher et tendre moitié. J’exagérais et je le savais parfaitement bien mais bon Olivia n’était pas censée le savoir. Pourtant je décidais quand même de me reprendre et de démentir un petit peu. « D’accord je suis plutôt méchant. Mais quand on est marié depuis des années et des années on voit quasiment tout en noir. » Et oui ça faisait longtemps que nous étions marié désormais, six ans c’est énorme, surtout lorsqu’on n’aime pas vraiment. Soupirant longuement je reprenais totalement mon sérieux avant de grignoter un petit gâteau. « Faites-moi plaisir, ne vous marié jamais. » Je souris légèrement. J’allais déprimée cette pauvre petite, pas tous les mariages finissent comme le mien ou comme celui de ma mère. Heureusement.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia

Revenir en haut Aller en bas
 

Des erreurs, j'en ai fait. D'abord, je suis né. Première erreur ~ Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» GRACE & SWANN ▷ One day, you will be lucky. Maybe... Not sure.
» On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.
» Jeu des trois erreurs
» Tous le monde peut faire des erreurs, c'est pour ça qu'il y a des gommes au bout des crayons. •• Élyse & Sasha ••
» QUE FAIT L'ETAT?
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impasse du déjanté :: L'immeuble de tarés :: Le 5ème étage :: 504 - Olivia H. Macalinoc-